Discours du Premier ministre devant l’APN : le social toujours de mise

Discours du Premier ministre devant l’APN : le social toujours de mise

Prenant en compte l’ensemble des facettes de la vie sociale algérienne, le plan du gouvernement préconise la prise en charge effective le patrimoine culturel en le valorisant, tout en mettant en exergue son rôle économique, social et éducatif.

Le gouvernement s’engage à accompagner la production culturelle et artistique à travers nombre de mesures d’aide et de soutien aux artistes et aux hommes de culture en général, tout en développant l’éducation culturelle aussi bien pour les trois paliers de l’éducation nationale que pour l’enseignement supérieur.

« Les activités physiques et sportives, particulièrement en milieu scolaire et universitaire ainsi que le sport de masse sont pris en charge par le plan que nous vous présentons, en plus de la recherche des jeunes athlètes pour les accompagner et les former pour constituer une élite », a aussi indiqué le premier ministre, ministre des finances, Aimène Benabderrahmane.

Dans cette optique, le gouvernement devrait revoir le système sportif national afin de permettre aux compétences de diriger les différents domaines sportifs dans le cadre d’une stratégie globale dans le moyen et le long terme, dans toutes les disciplines. L’élite sportive aura aussi droit à toute l’attention voulue pour lui permettre d’évoluer dans les meilleures conditions et de s’affirmer dans leurs disciplines respectives.

Passant à l’amélioration du cadre de vie des citoyens, le premier ministre annonce plusieurs mesures tendant à améliorer le transport et les déplacements des personnes et des biens en introduisant une gestion numérique pour la circulation dans les grandes villes, à revoir les règles urbanistiques, à protéger l’environnement et le développement durable en y associant les tranches actives de la société civile.

Les zones nécessitant une attention particulière, appelées communément ‘zones d’ombre’, continueront de bénéficier de l’ambitieux programme déjà lancé tendant à réduire les disparités en matière de développement et d’installation d’infrastructures publiques, en plus de leur désenclavement par l’ouverture de routes et de leur raccordement à tous les réseaux nécessaires (électricité, gaz, AEP, assainissement, téléphone, internet, etc…).

Quant à la politique sociale du gouvernement : « nous comptons améliorer le pouvoir d’achat du citoyen en continuant dans le soutien de l’Etat aux produits de première nécessité, de prendre en charge les catégories vulnérables en mettant en œuvre des mécanismes transparents nous permettant d’atteindre d’une manière efficace les véritables bénéficiaires. Nous nous attellerons aussi à compléter la préparation du ‘registre social unifié’, ce qui permettra au gouvernement de s’occuper de manière efficiente des personnes à besoins spécifiques, des personnes âgées, des enfants, des adolescents ainsi que des femmes et de la famille en général », note le premier ministre.

Dans le même sillage, le gouvernement mettra en œuvre la décision du président de la république concernant l’instauration d’une allocation chômage au bénéfice des demandeurs d’emplois qui n’en ont pas encore trouvé. L’ANEM sera chargé de le mise en œuvre de cette allocation qui sera versée pour la première fois en Algérie.

Les caisses d’assurance sociale et de retraite constituent un autre point prioritaire du plan du gouvernement qui s’engage à élargir l’assiette des cotisations de manière progressive afin de parvenir à entretenir la pérennité de ces caisses et à leur permettre de réguler leurs budgets.

Pour le logement social, le gouvernement poursuivra son programme de logements sociaux en visant particulièrement les familles aux revenus modestes et en faisant prévaloir la transparence et l’égalité. Dans ce cadre, et en plus des 842 823 logements des programmes en cours de réalisations qui seront terminés et attribués, dont 579 500 unités le seront entre 2021 et 2024, le gouvernement entamera la réalisation d’un million de logements tous types confondus dans le cadre du programme du président de la république, pour arriver à un ratio de 4,18 habitants par logement à l’horizon 2024.

Le plan du gouvernement comporte aussi le raccordement de 398 000 habitations en gaz de ville et 112 000 en électricité, en plus des nouveaux pôles urbains, des villes nouvelles et des zones industrielles.

Synthèse Tahar Mansour