Disponibilité des traitements anti-covid en pharmacies : Les mesures du ministère de l’Industrie pharmaceutique 

Disponibilité des traitements anti-covid en pharmacies : Les mesures du ministère de l’Industrie pharmaceutique 

 Le rebond des contaminations à la Covid-19 sous-entend une hausse exponentielle de la demande sur les traitements indiqués.

Afin de prévenir une potentielle pénurie des médicaments, inclus dans le protocole thérapeutique destiné aux patients « covidés », l’observatoire de veille sur la disponibilité des produits pharmaceutiques a réuni, à la fin de cette semaine sur instigation de sa tutelle (le ministère de l’Industrie pharmaceutique), les représentants de l’ensemble des institutions, organisations et groupes pharmaceutiques intervenant dans le processus d’approvisionnement des officines.

La mutualisation des moyens et des efforts pour assurer une disponibilité sans failles de ces traitements dans les pharmacies, constitue la recommandation principale émise à l’issue de ladite rencontre.

Il convient, ont rappelé les participants, d’alerter le ministère de l’Industrie pharmaceutique, via une plateforme numérique, sur tout produit sous tension ou en rupture ainsi que sur les produits hospitaliers dont les stocks sont à un niveau inférieur au seuil de réserve.

Il a rappelé, à l’occasion, les mesures entreprises par le ministère de l’Industrie Pharmaceutique, dans ce registre, soit réquisition de toutes les quantités disponibles chez les fournisseurs les mettre sur le marché et l’obligation de communiquer, aux services compétents de la tutelle, les états prévisionnels de fabrication, de livraison aux grossistes, de distribution aux pharmaciens d’officines et la déclaration obligatoire des stocks et de livraison.

Un état, des réserves prévisionnelles jusqu’à la fin du mois de février, a été livré. Il est ainsi pressenti la production de 19 Millions unités ventes du paracétamol (6 millions unités ventes pour le dosage 500mg et 13 Millions unités ventes pour dosage 1G) ; 3.3 millions unités ventes de « Enoxaparine » (tout dosage confondu) et 1,3 Millions unités ventes de l’amoxyline et l’Acide Clavulanique.

Le président de l’Observatoire a alerté, en outre, contre certaines pratiques illégales, qui créent des situations de pénuries provoquées. Il a cité la rétention de produits disponibles, les ventes concomitantes et le non-respect du protocole thérapeutique (prescriptions abusives).

S.B/APS

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,313SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles