Djamel Belmadi en conférence de presse ce mercredi à Douala: « Le match de demain contre la Cote d’Ivoire serait comme une finale »

Djamel Belmadi en conférence de presse ce mercredi à Douala: « Le match de demain contre la Cote d’Ivoire serait comme une finale »

 Ce mercredi et à la veille du match décisif entre l’Algérie et la Cote d’Ivoire, prévu demain, jeudi au stade de Japoma à Douala, à 17h00, pour le compte de la 3e journée (Groupe E) de la CAN-2021 (reportée à 2022) au Cameroun (9 janvier – 6 février), le sélectionneur algérien, Djamel Belmadi a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a évoqué, entre autres, ce choc contre les Ivoiriens.

Belmadi considéré que le match de demain comme la finale : « Le match contre la Côte d’Ivoire, je ne le considère pas comme normal. Nous le jouerons comme la finale, comme cela s’est passé en 2019 (en finale au Caire, contre le Sénégal, ndr). »

Concernant l’adversaire, Belmadi a estimé que « L’adversaire possède des joueurs très dangereux, et je chercherai à développer un plan tactique pour les vaincre. En tous les cas, nous jouerons le tout pour le tout dans ce match. »

Mieux encore, Belmadi fait savoir que : « Je sais que le peuple nous soutient. Ce n’est pas nouveau pour nous. Et nous ferons donc notre devoir pour honorer les couleurs nationales. Nous ne sommes pas loin de la qualification. Nous devons juste marquer un but pour ouvrir le jeu aussi bien pour nous que pour notre adversaire. ».
Le coach des Verts assure et rassure en indiquant qu’« Il faut souligner que nous sommes très confiants et nous allons faire quelque chose de bien. ».

D’aucuns férus des verts et du football en général ont constaté que la grande problématique des joueurs algériens lors de cette CAN est le manque d’efficacité à l’approche des buts adverses. Et pour régler cette problématique, el sélectionneur des Verts a indiqué lors de cette conférence de presse d’abord que « Je suis bien convaincu par mes joueurs et je leur fait bien confiance et ce, malgré leurs points négatifs constatés lors des matches de la Sierra Leone et de la Guinée équatoriale.

Et concernant le manque de réalisme de la ligne d’attaque des Verts, le coach des Verts déclare sans hésiter que « Tout d’abord, on ne pense pas du tout aux choses négatives. Nous ne marquons pas aujourd’hui et c’est ce qui nous préoccupe, nous nous trovons à l’heure actuelle dans de bonnes dispositions après avoir étudié le côté négatif. J’ai fait de mon mieux pour trouver des solutions à même de mettre fin à ce problème de la stérilité offensive.

Belmadi a ajouté dans ce même ordre d’idée « Nous ne devons pas trop penser aux matches précédents. »

«Bien sûr que nous devons gagner. Et gagner demande un programme et une stratégie. L’adversaire est fort et nous devons juste gagner » a conclu Belmadi.

Mais vers la fin de la conférence de presse, le responsable média camerounais à cette conférence de presse, s’est amusé à couper la parole aux journalistes et au sélectionneur Belmadi lorsqu’ils évoquaient le très mauvais état de la pelouse du stade Jopama à Douala.
Le sélectionneur des Verts a répondu à ce journaliste, à sa manière, justement, que « Vous êtes énervés, faisant allusion aux Camerounais qui ne veulent pas être critiqués.

Tous les journalistes ainsi que le sélectionneur Djamel Belmadi ont également exprimé leur mécontentement vis-à-vis du journaliste camerounais, qui interrompait la conférence de presse à chaque fois que le mauvais état du terrain est évoqué.

D’ailleurs, ce même responsable camerounais a fait scandale au cours de cette conférence de presse, qui a failli s’achever en raison de ses multiples et soudaines en coupant la parole des journalistes en posant leurs questions.
Saïd B.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,319SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles