Document – Complot contre le monde arabo-musulman : Nazisme et sionisme sont les faces d’une seule médaille

Document

Complot contre le monde arabo-musulman : Nazisme et sionisme sont les faces d’une seule médaille

Le témoignage-aveu que voici ne vient pas de la part de n’importe qui. Oded Yinon est journaliste et ancien fonctionnaire du ministère des affaires étrangères de l’entité sioniste. Le document en question s’intitule « Israël Une stratégie persévérante de dislocation du monde arabe », e qui ne laisse guère de doute sur la seule interprétation possible. Les 17 pages de sa feuille de route, quoique datés des années 1980, restent d’une redoutable actualité. Au reste, elles ne sont pas sans rappeler le fameux « protocole  des sages de Sion » tel qu’issu du congrès de Bâle. On y apprend, et confirme surtout, que l’essence du sionisme est la même que celle du nazisme. Les deux doctrines sont racistes, raciales, suprématistes, belliqueuses et expansionnistes. « Le projet reproduit fidèlement les théories « géopolitiques » qui avaient cours en Allemagne dans les années 1890-1933, qui furent adoptées telles quelles par Hitler et le nazisme, et qui guidèrent leur politique en Europe de l’Est. Les objectifs fixés par ces théories, en particulier le démantèlement des Etats existants, reçurent un début de réalisation de 1939 à 1941, et seule une coalition à l’échelle mondiale en empêcha l’application à long terme ». C’est ce qu’avoue Oded Yinon dans son étude prospective. Il y dit également de façon très claire que l’entité sioniste doit continuer à se jouer des USA et du restant du monde jusqu’à atteindre son objectif suprême et ultime : contrôler la planète entière, et y imposer son propre diktat. En attendant, le document reconnait bien volontiers que l’entité sioniste est cernée d’Etats arabes et musulmans qui lui sont foncièrement hostiles. Or, il fournit les clés du problème, en touchant du doigt le défaut de la cuirasse : « Le monde arabe islamique n’est pas, on le voit, l’élément majeur dans nos problèmes stratégiques des années 1980, bien qu’il constitue la première menace immédiate contre Israël, en raison de sa puissance militaire croissante. Ce monde islamique, avec ses minorités ethniques, ses divisions, ses crises internes qui le rongent (voir le Liban, l’Iran non arabe, et maintenant la Syrie), est incapable de résoudre ses problèmes fondamentaux et par conséquent ne peut être une véritable menace pour Israël à long terme ; il l’est cependant à court terme, en raison de sa puissance militaire ». Les printemps arabes, et le GMO d’Obama apparaissent dès lors sous leur véritable nature. Leur auteur et inspirateur caché ne peut être en effet que l’entité sioniste. Même l’Algérie y est citée à travers le désaccord qui oppose le Maroc à notre pays à cause du Sahara Occidental. Il parle de divisions internes à l’Algérie et de « montagnes kabyles ». On jurerait que ce texte a été écrit en 2021. De quoi confirmer en tous cas que le MAK est bel et bien une créature de l’entité sioniste. Il en reçoit armes, argent et soutiens politiques et logistiques. L’Algérie, au regard de cette théorie nazi-sioniste vieille de près d’un siècle, devient une cible prioritaire à abattre, après qu’elle eut acquis le statut d’Etat le plus grand d’Afrique. « A long terme, le Moyen-Orient ne pourra pas survivre dans ses structures actuelles, sans passer par des transformations révolutionnaires. Le monde arabe islamique n’est qu’un château de cartes construit par des puissances étrangères – la France et la Grande-Bretagne dans les années 1920 – au mépris des aspirations des autochtones. Cette région a été arbitrairement divisée en 19 Etats, tous composés de groupes ethniques différents, de minorités, hostiles les uns aux autres, si bien que chacun des Etats arabes islamiques d’aujourd’hui se trouve menacé de l’intérieur ». là encore, on jurerait que ce texte a été écrit en 2021.

Mohamed Abdoun

Articles récents

Articles similaires