Document/ Elargissement de l’OTAN vers l’est : La preuve que l’Occident a trahi ses engagements

Document/ Elargissement de l’OTAN vers l’est : La preuve que l’Occident a trahi ses engagements

En théorie, ou en géostratégie, l’alliance atlantique n’avait plus de raison d’exister après la chute du mur de Berlin et la fin du pacte de Varsovie.

Ce constant est d’autant plus vrai et grave à la fois, que l’OTAN est d’essence impérialiste.

Il ignore superbement le droit international quand celui-ci contredit sa vision des choses, ou ses propres intérêts. Le cas de l’invasion de l’Irak en est un exemple parmi des dizaines d’autres. Bref, ce préambule pour souligner avec toute la force voulue que le faiblard Boris Eltsine avait été superbement mené en bateau par les dirigeants occidentaux.

Il en avait reçu des assurances concernant le fait que l’OTAN ne s’élargirait pas vers l’est. Un document prouve en effet que l’Occident a parjuré ses propres engagements, et que Poutine avait eu plus que raison en s’impatientant et en renversant brusquement la table des (fausses) négociations.

L’hebdomadaire le Spiegel, vient, en plein milieu de la grave crise ukrainienne, d’apporter des éléments redoutablement importants pour la diplomatie russe envers les Etats-Unis, l’Otan et l’UE après la découverte d’un document datant de 1991.

Le magazine allemand confirme, en effet, les accusations de la Russie concernant l’élargissement de l’Otan vers l’est en violation d’un accord datant d’après la chute du mur de Berlin. Un document écrit, prouvant un accord, sur le non élargissement de l’Otan vers l’est a été trouvé dans les archives britanniques.

Le Spiegel évoque une découverte sensationnelle. Un document découvert dans les archives confirme la version du Kremlin selon laquelle l’Otan ne devait pas s’élargir vers l’est après avoir obtenu l’accord de Moscou sur l’unification de l’Allemagne.

La découverte de ce document écrit tombe alors que le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a soutenu et continue d’affirmer que personne n’a fait de telles promesses à l’ex-Union soviétique.

Le document écrit, selon le Spiegel, a été découvert dans les archives nationales britanniques par le politologue américain Joshua Shifrinson, professeur à l’université de Boston. Auparavant, le document était classé «secret», mais il a ensuite été déclassifié.

«L’Otan ne devrait pas non plus s’étendre formellement ou informellement vers l’est». Il est question du procès-verbal de la réunion des directeurs politiques des ministères des Affaires étrangères américain, britannique, français et allemand, tenue à Bonn le 6 mars 1991, où ils ont discuté de la sécurité en Europe centrale et orientale.

A ce moment-là, l’organisation du pacte de Varsovie était en train de disparaître et les politiciens des pays du bloc soviétique signalaient aux pays occidentaux leur désir de rejoindre l’Otan. Cependant, comme le note le Spiegel, il ressort clairement du document que les Britanniques, les Américains, les Allemands et les Français ont convenu que l’adhésion à l’Otan de candidats d’Europe de l’Est est inacceptable.

Selon la note, le directeur politique du ministère allemand des Affaires étrangères, «Jürgen Chrobog a déclaré que nous avions besoin de nouvelles idées sur la manière d’assurer la sécurité de l’Europe centrale et orientale des pays. Nous avions clairement indiqué lors des négociations 2 plus 4 que nous ne prolongerions pas l’Otan au-delà de l’Elbe (Sic). Nous ne pouvions donc pas proposer l’adhésion à l’Otan, à la Pologne et aux autres».

Les participants à la réunion ont décidé de renforcer la stabilité et la sécurité de l’Europe centrale et orientale par des accords bilatéraux avec les pays de la région et dans le cadre de la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE). Le document trouvé dans les archives confirme la position russe.

Le président russe, Vladimir Poutine, a souligné à plusieurs reprises que pendant des négociations sur l’unification de l’Allemagne, l’Union soviétique s’est vu promettre que l’Otan ne s’élargirait pas.

Il l’a notamment dit lors d’une conférence de presse en décembre 2021: «Pas un pouce vers l’est, nous disait-on dans les années 90. Et alors? Ils ont triché. Ils ont simplement trompé de manière flagrante: cinq vagues d’expansion de l’Otan, et maintenant, s’il vous plaît, en Roumanie, des systèmes correspondants apparaissent maintenant en Pologne».

A présent, ces stupides jeux et manœuvres dilatoires prennent fin. C’est la Russie qui reprend la main et l’initiative. Toute la planète sera désormais suspendue aux lèvres et aux décisions de Poutine…

Mehdi Ghayeb

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles