Dopé par la possibilité d’un embargo européen sur les hydrocarbures russes : Le pétrole à 108 dollars

Dopé par la possibilité d’un embargo européen sur les hydrocarbures russes: Le pétrole à 108 dollars

Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi, l’Allemagne, initialement opposée, commençant à assouplir sa position quant à un éventuel embargo européen sur le pétrole et le gaz russe. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, dont c’est le dernier jour de cotation, prenait 1,30%, ce matin, et s’est affiché à 108,99 dollars.Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison le même mois gagnait quant à lui 0,99% à 106,40 dollars. « Les prix du pétrole repartent à la hausse (…) alors que les risques d’un embargo de l’Union européenne sur le pétrole russe augmentent, ce qui réduirait l’offre disponible sur le marché mondial et accentuerait le déséquilibre entre l’offre et la demande », commente Victoria Scholar, analyste pour Interactive Investor. « Tous les regards sont tournés vers l’Union européenne, qui semble se rapprocher d’une interdiction pure et simple des importations de pétrole russe », affirme également Stephen Brennock, de PVM Energy.

« L’Allemagne, leader de facto de l’Union et principal opposant à l’interdiction des importations de pétrole russe, a adouci son opposition à cette mesure », explique-t-il.

La part du brut importé de Russie est ainsi tombée de 35% avant le conflit à environ 12%. De sorte qu’un embargo européen sur le pétrole russe serait désormais « gérable », a-t-il affirmé.

Les ministres européens en charge de l’énergie se réuniront lundi 2 mai en « session extraordinaire et cela après la décision du groupe russe Gazprom de suspendre, mercredi dernier, les livraisons de gaz vers la Bulgarie et la Pologne.

H.Y/agences

 

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,330SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles