Dr Fawzi Derrar : « Le taux de vaccination a atteint 10 % »

Dr Fawzi Derrar : « Le taux de vaccination a atteint 10 % »

Le Directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a révélé le taux de vaccination en Algérie, plus de cinq mois après son lancement fin janvier dernier. Selon lui, le taux de vaccination a atteint seulement 10 %.

Un taux qui reste en deçà des conditions pour briser la chaîne de transmission du virus et atteindre ainsi l’immunité collective. Unique critère pour enfin espérer en finir avec la propagation du coronavirus.

Parmi les raisons qui font que le taux reste bas, il y a la question du choix du citoyen de se faire vacciner ou pas. Les vaccins étant disponibles. Il n’y a qu’à se fier à la campagne de vaccination lancée par le ministère de la santé à l’endroit des citoyens pour s’en convaincre que ni le vaccin est manquant ni la disponibilité des structures de santé pour répondre aux besoins de la population.

Il faut savoir que les vaccins sont disponibles (l’anglo-suédois AstraZeneca et le chinois Sinovac) d’autres quantités arriveront durant ce mois de juillet et que des espaces de proximité dédiés pour faciliter la vaccination ont été mis en place par les autorités concernées.

Selon le Dr Bekkat Berkani, président du Conseil de  l’Ordre national des médecins algériens, « seule la vaccination est à même d’apporter la solution à cette pandémie qui dure depuis longtemps ».

Aujourd’hui, avec la recrudescence des cas de contaminations qui frôle la barre des 600 cas, il est plus qu’indispensable que le citoyen se rende aux centres de santé de son quartier pour se faire vacciner.

Tel semble être l’appel des autorités sanitaires pour endiguer cette pandémie et permettre ainsi un retour à la vie normale.

Ferhat Zafane