Eclairage/ Complot cousu de fils blancs…

Eclairage/ Complot cousu de fils blancs…

Par Mohamed Abdoun

Lorsque le dénommé Yaïr Lapid évoque, ministre des AE sioniste, publiquement l’Algérie, il y a bel et bien de quoi s’inquiéter.

Il ya là surtout de quoi être sur ses gardes. Les raisons en sont multiples l’entité sioniste, dont le puissant lobby arrive à télécommander la politique américaine, dispose d’un pouvoir de nuisance quasi-phénoménal.

Ce qui aggrave les choses et les complique considérablement, c’est qu’avec l’aide perfide et traitresse du Maroc cette entité est désormais arrivée à nos portes. Que Lapid dise depuis Casablanca avoir évoqué avec son homologue Bourita « préoccupant » le sujet algérien, allant jusqu’à nous comparer à l’ennemi juré et mortel iranien, est une preuve suffisante que Marocains et Sionistes complotent derrière notre dos. Et à nos portes, qui plus est. Oui, le loup est bel et bien dans la bergerie.

L’affaire de l’UA n’est qu’amuse-gueule comparée au  « plat de résistance » du gros complot qui vise désormais quasi-vertement l’Algérie.

De nombreux  témoignages récoltés auprès de dizaines de personnes qui ont vécu en direct, et parfois dans leur chair ce criminel épisode des incendies, sont tous formels. Les feux démarrent de manière quasi-simultanée et à des endroits divers et stratégiques.

Des mains criminelles sont derrière ces incendies. Un pareil postulat en devient carrément axiomatique.

Le choix de la Kabylie ne mérite dès lors même pas que l’on s’appesantisse dessus. Nos ennemis, désormais connus  et reconnus de tous, ont cherché tout bonnement à « mettre le feu aux poudres ».

Dans tous les sens du terme. L’assassinat odieux, abject, bestial et barbare  du jeune Djamel Bensmail déroule comme en livre ouvert les mobiles délictueux poursuivis à travers cette insupportable immolation.

La piste des terroristes du MAK, évoquée depuis le début, se renfonce, mais va inéluctablement rejoindre  celle du Makhzen et de ses complices sionistes. N’était la sagesse des citoyens, leurs douloureuses expériences passées, l’Algérie aurait pu basculer très facilement dans des conflits et règlements de comptes entres régions, entre Kabyles et Arabes… le principal suspect dans cet assassinat, interpellé alors qu’il s’apprêtait à franchir ka frontière vers le… Maroc, ne vient qu’étayer cette thèse, ma fois parfaitement plausible.

L’aide de Rachad, héritier des sanguinaires du GIA, qui en savent très long sur le massacre des innocents, et pour qui des forêts brûlées ne seraient qu’un mal nécessaire, l’aide de Rachad ne fait non plus aucun doute dans ce complot oudi dans des officines où a vie des Algériens ne pèserait pas plus lourd qu’une plume de duvet.

Le GIA, on le sait, avait trouvé refuge et argent au Maroc quand il massacrait les Algériens, et même les étrangers, sans distinction de race ou de religion.

Le discours apaisant de Mohamed VI cherchait donc à nous amadouer et à endormir notre méfiance et notre vigilance.

Fort heureusement, un homme averti en vaut deux. Nos morts ne resteront pas impunis. Tous les criminels, et tous leurs complices, seront impitoyablement traqués et dûment châtiés. Afin qu’ils servent d’exemple à méditer à ceux qui voudraient de nouveau fomenter des complots contre nous. Avis…

M.A.