Eclairage / Complot et attaques contre l’Algérie : La triade du mal mise à nue !

Eclairage / Complot et attaques contre l’Algérie : La triade du mal mise à nue !

S’il est de notoriété publique que les barbouzes marocains de Abdellatif Hammouchi et Yacine Mansouri ont toujours évolué dans cette insaisissable zone grise située entre le terrorisme et le trafic de drogue d’une part, et la légalité internationale de l’autre, tout porte à croire que cette « triade du mal » vient de passer à une dimension supérieure, et nettement plus criminelle dans ces attaques incendiaires et machiavéliques. Une coordination de tous les instants a toujours caractérisé  les rapports délictueux entre les organisations terroristes Rashad et le MAK. Ces dernières reçoivent de conséquentes aides financières de la part des services secrets marocains. L’argent, véritable nerf de la guerre, coule à flot. Les ennemis déclarés de l’Algérie que sont le Maroc et l’entité sioniste ne regardent guère à la dépense. Yair Lapid, ministre des Affaires Etrangères de cette entité terr Nos sources, qui parlent de sommes faramineuses « investies » dans cette entreprise de déstabilisation de l’Algérie, soulignent qu’une bonne partie de cet argent, en majorité produit du commerce de la drogue, dans lequel excelle le royaume chérifien, a été traquée et localisée par nos fins limiers. Des preuves accablantes contre ces terroristes qui jouent aux « saintes nitouches » et aux « opposants pacifistes traqués par un pouvoir impitoyable ». Cette risible fable ne distrait plus personne. Elle s’est carrément mise à horripiler l’opinion mondiale, et tous les militants sincères, épris de liberté et de respect des droits collectifs et individuels. Rashad et le Mak ont en effet franchi e Rubicon. Leur blabla, auquel certains prêtaient encore le bénéfice du doute, ne passe plus. Mais alors pas du tout. Il y a eu mort d’homme. Ces incendies criminels ont causé la mort de près d’une centaine de personnes innocentes, dont le jeune Djamel Bensmaïl, dans des circonstances particulièrement odieuses. ce que voyant, l’Algérie, en situation de légitime défense, n’a eu d’autre choix que de répliquer en accusant vertement Rashad et le MAK d’être les instigateurs de ces criminels incendies. Une manière adroite de placer chacun face à ses responsabilités, et de situer la responsabilité et la culpabilité des uns et des autres. Rashad et le MAK voulaient déclencher une guerre fratricide entre Algériens. Leur complot est désormais éventé. Leurs sponsors aussi. Voilà pourquoi, pris le doigt dans le pot de  confiture –et je m’excuse pour le caractère risible et puéril de cette image, ils se sont empressés de fabriquer des mises en scène qui ne pourraient même pas tromper un bambin fréquentant la maternelle. Les flics qui débarquent chez le sulfureux Zitout au moment précis où il s’apprêtait à débuter son show, c’est tout simplement du « makrout » et de la « berraka », pour reprendre des locutions argotiques bien de chez nous. N’aurait plus manqué que Rowan Atkinson, Mr Bean pour les intimes, et accréditer la fiction d’un navet tourné à la va-vite. Le MAK, lui, a tenté, après avoir attenté à l’Algérie, a tenté », dis-je, de botter adroitement en touche. Sa demande d’une enquête internationale est en effet une parade loin d’être bête. Le hic, c’est que les assassins ont laissé assez d’indices et de preuves sur leur criminel sillage. A croire, en effet, que s’ils avaient voulu signer leurs criminels actes, ils ne ‘y seraient certainement pas pris autrement. En revanche, si l’assassin revient systématiquement sur les lieux du crime, il sera difficile pour ces monstres de confirmer cette thèse axiomatique. Et pour cause…

Mohamed Abdoun