Eliminatoires du Mondial 2022 / Algérie : premier objectif atteint pour les Verts 

Eliminatoires du Mondial 2022 / Algérie : premier objectif atteint pour les Verts 

La sélection algérienne de football a atteint son premier objectif dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, en s’emparant provisoirement de la tête du groupe «A» à l’issue des deux premières journées, disputées en ce début du mois de septembre et pendant lesquelles elle avait commencé par remporter une éclatante victoire contre Djibouti (8-0), avant d’enchaîner avec un nul (1-1) face au  Burkina Faso.

Un nul au goût amer, certes, car la victoire semblait largement à la portée des Verts, qui avaient d’ailleurs commencé par mener au score, en dominant largement les quarante-cinq premières minutes.

Les camarades de Youcef Belaïli s’étaient même procurés un très grand nombre d’occasions, au point que le score aurait pu être facilement de 3-0 à l’issue de cette première mi-temps.

Malheureusement pour eux, le gardien Hervé Koffi s’était montré à la hauteur, en repoussant à lui seul plusieurs chaudes alertes, et ne cédant qu’une seule fois devant Sofiane Feghouli à la 18e.

Cependant, la suite des péripéties a été nettement moins bonne pour les Algériens, puisque leur rendement avait baissé de manière significative pendant la deuxième mi-temps, au point de leur coûter la victoire.

En effet, les «Etalons» avaient profité du relâchement des Verts pendant ces 45 dernières minutes surtout avec la sortie du duo Bennacer-Feghouli, pour reprendre l’initiative du jeu à leur compte et arracher une égalisation méritée, peu après l’heure de jeu.

Et comme souvent, les avis des puristes et des analystes ont beaucoup divergé concernant ce qui s’était passé mercredi soir là au stade de Marrakech, car si certains étaient restés plus ou moins positifs, d’autres ne l’ont pas été du-tout.

En effet, si certains ont gardé à l’esprit le fait que la sélection algérienne est allée défier l’autre favori du Groupe «A» et qui contrairement à elle s’était mieux adapté au climat et au terrain de Marakech, du fait qu’il s’y trouvait depuis plusieurs déjà, d’autres analystes ont juste tenu compte du fait que les Verts s’étaient «considérablement relâchés en deuxième mi-temps», en considérant que c’était là l’unique raison qui avait fini par leur coûter la victoire.

Cependant, force est de reconnaître que l’éclatante victoire contre Djibouti lors de la première journée avait leurré beau nombre de personnes, notamment, en leur faisant oublier que la totalité des joueurs sortaient à peine de la traditionnelle préparation d’avant-saison et qu’ils n’étaient pas encore compétitifs, du fait qu’il n’avaient joué qu’un ou deux matchs avec leurs clubs respectifs.

Autrement dit, les Verts n’avaient pas encore trouvé leur rythme de croisière, pour pouvoir imposer leur suprématie comme cela avait été le cas au préalable.

Ainsi, cette éclatante victoire contre Djibouti était surtout due au fait que l’adversaire était modeste, comme en témoigne sa deuxième défaite (2-4) contre le Niger, qui pourtant est nettement moins fort que l’Algérie et le Burkina Faso.

A partir de là, on peut dire que les gens qui avaient choisi comme «référence» la large victoire contre Djibouti s’étaient trompés, car c’est plutôt le duel contre le Burkina Faso qui était le «vrai premier test» pour les Verts.

Sur un plan comptable, les Algériens ont réalisé une bonne opération à l’issue de ses deux premières sorties de la campagne des éliminatoires du mondial 2022.

Les hommes de Djamel Belmadi sont en tête de leur groupe, avec une meilleure différence de buts, et surtout en ayant bien négocié le premier duel décisif contre l’autre favori du groupe.

Une large victoire et un nul en déplacement, deux résultats plus que probants donc, surtout dans l’état actuel des choses, en attendant les 3e et 4e journées de ces éliminatoires du Mondial-2022 contre le Niger, prévues au mois d’octobre prochain et pendant lesquelles les camarades du capitaine Riyad Mahrez auront peut-être commencé à retrouver leur top-niveau.

APS