Elle vise à promouvoir l’entreprenariat : Youcef Cherfa défend sa loi devant la commission parlementaire

Elle vise à promouvoir l’entreprenariat : Youcef Cherfa défend sa loi devant la commission parlementaire

Devant la commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la solidarité nationale de l’Assemblée nationale, M. Cherfaa présenté, ce mercredi, un exposé le texte de loi complétant la loi n° 90-11, relative aux relations du travail. Dès l’entame de sa présentation, le ministre du travail et de la sécurité sociale a tenu à préciser que le texte s’inscrit dans le cadre de la concrétisation du 44ème engagement du Président de la République qui « permet aux ouvriers et employés d’entrer dans le monde de l’entrepreneuriat ». Il s’agit de l’introduction d’un nouveau droit pour le travailleur consistant à bénéficier d’un congé sans solde d’une durée d’un an, prorogeable d’une période de six mois ou d’un travail à temps partiel et cela afin de créer une entreprise tout en garantissant un pourcentage du salaire mensuel. Cela permet, explique le ministre, « de consacrer l’esprit de l’entreprenariat chez eux » mais il contribuera aussi à «la mise en œuvre de la politique du Gouvernement visant à promouvoir l’entrepreneuriat », qui est « le plus important volet de la politique nationale de l’emploi », outre « les garanties qu’il donne aux travailleurs souhaitant lancer leur projet d’entreprises, sans crainte de perdre leur emploi lorsque son lancement est perturbé ou retardé ». M. Youcef Chorfa souligne que le droit au congé pour créer une entreprise est un droit qui concerne les travailleurs salariés et les fonctionnaires, néanmoins ce texte de loi concerne les travailleurs salariés activant dans le secteur économique. « Les travailleurs salariés peuvent également bénéficier d’aides financières entre autres avantages dans le cadre des dispositifs d’appui à la création d’activités, toutes formules confondues, le but étant de relancer la dynamique économique, à travers la création d’entreprises par des travailleurs salariés et partant contribuer, à l’avenir, à la création de postes d’emploi », a-t-il ajouté.Au terme de son exposé, le représentant du Gouvernement est revenu exhaustivement sur la teneur de l’amendement prévu dans la loi N 90-11 relative aux relations de travail, citant « l’élaboration d’un projet de décret exécutif fixant les conditions et modalités d’obtention d’un congé ou d’un travail à temps partiel pour la création d’une entreprise ».Les préoccupations et questions des membres de la commission ont porté essentiellement sur ladite loi, la plupart des interventions étant axées sur le rôle de cette loi dans l’encouragement de l’initiative entrepreneuriale auprès des citoyens en général et des jeunes en particulier, « ce qui contribuera certainement à booster la cadence de développement et à améliorer le cadre de vie des citoyens d’une manière générale », ont-ils affirmé.La commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la solidarité nationale du Conseil de la nation devra élaborer son rapport préliminaire autour de la présente loi, en prévision de sa présentation et son débat lors d’une séance plénière du Conseil, prévue lundi 27 juin.

Hayet  Youba

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,370SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles