Élu commissaire à l’UA : Lamamra félicite Pr. Belhocine

Élu commissaire à l’UA : Lamamra félicite Pr. Belhocine

Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra a félicité ce vendredi,  Pr. Mohamed Belhocine pour son élection par le Conseil exécutif de l’Union africaine (UA), en qualité de commissaire de l’enseignement, sciences, technologie et innovation.

«Félicitations au candidat algérien, Pr. Mohamed Belhocine, son élection par le Conseil exécutif de l’UA, à la majorité des pays membres, au poste de commissaire en charge de l’enseignement, des sciences, de la technologie et de l’innovation», a en effet  tweeté le chef de la diplomatie algérienne.

Né le 9 avril 1951 à Tizi-Ouzou, Mohamed Belhocine est un professeur en médecine algérien.

Mohamed Belhocine est Maître Assistant au CHU Alger Ouest de 1982 à 1990, d’abord à l’hôpital de Beni Messous, puis à celui de Zéralda, lit-on dans sa biographie Wikipédia. De 1990 à 1994, il est Docent dans les services de médecine interne, d’abord à l’hôpital de Douera, puis de Zéralda.

Durant cette période, il remplit des fonctions de soins, d’enseignement et de recherche. Il est membre du comité national d’experts pour la nomenclature des médicaments.

Il est également expert auprès de la Faculté de Médecine d’Alger et de la Direction de la Formation et de la Recherche au Ministère de la Santé, pour les projets de recherche.

En novembre 2006, Mohammed Belhocine est réaffecté en Tanzanie comme représentant de l’OMS. En plus d’un appui multiforme au Ministère de la Santé et du Bien-Être Social (MSBS) pour le développement/la mise à jour de politiques et programmes de santé, il établit des partenariats solides avec les autres agences du système des Nations unies, dans des domaines d’intérêt commun : PNUD, UNICEF, UNFPA, ONUSIDA.

Il contribue à toutes les activités de l’équipe pays des Nations unies, dans le cadre de la Réforme du Système des Nations unies, notamment et engageant le bureau de l’OMS dans le dialogue sur la politique de développement.

Il soutient la réponse à l’épidémie de Fièvre de la Vallée du Rift à la fois par le biais du MSBS et de l’équipe conjointe des Nations unies, en étroite collaboration avec d’autres partenaires comme la FAO et le Centre de Contrôle des Maladies (CDC) d’Atlanta.

En 2020, avec l’apparition de l’épidémie du Covid-19 en Algérie, il rédige en collaboration avec des confrères, une note contributive à la riposte nationale. Cette note sera publiée dans la presse nationale.

Il est appelé alors à rejoindre le Comité Scientifique chargé du suivi de l’épidémie auprès du Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière.

Durant sa carrière, le Professeur Belhocine a reçu diverses distinctions, parmi lesquelles, la Médaille de Reconnaissance pour Services Rendus à la Santé Publique en Afrique de 1997 à 2008 décernée par le Directeur Régional de l’OMS, Bureau pour l’Afrique lui étant attribuée en 2010.

https://twitter.com/Lamamra_dz/status/1448918772782452777/photo/1

M.M.H