En activité depuis plus d’un demi-siècle : L’ENTP, sur le chemin de l’excellence

En activité depuis plus d’un demi-siècle : L’ENTP, sur le chemin de l’excellence

La décision historique de nationalisation des hydrocarbures, annoncée le 24 février 1971 par le défunt Président Houari Boumediene, et dont le 51ème  anniversaire sera célébré très prochainement, a permis à l’Algérie d’établir son hégémonie sur l’ensemble des richesses de son sous-sol et favorisé l’émergence d’une industrie pétrolière et gazière en plein essor.

« Depuis,  l’industrie gazière et pétrolière est supervisée par des Algériens loyaux sous l’égide d’une jeune société nationale (SONATRACH) qui a su s’imposer sur la scène économique nationale et internationale, ce qui lui a valu le respect de tous les acteurs du secteur des hydrocarbures », s’est félicité, non sans fierté, Monsieur Ammar Brahim SERGUINE, Président Directeur Général de l’Entreprise nationale des travaux pétrolier, ENTP par abréviation, dans sa déclaration au journal électronique « La Patrie News ».

Comment ne pas l’être autant que l’entreprise  qu’il a rejointe depuis déjà 38 ans, a largement contribué à cet essor.

 

Ammar Brahim Serguine PDG de l’ENTP en compagnie de Toufik Hakkar, PDG du Groupe Sonatrach

En effet, l’ENTP,  filiale de forage par excellence de la SONATRACH, tire ses racines de la DTP, Direction des Travaux Pétrolier, créée en 1968 et devenue en 1981, après la restructuration de la SONATRACH, l’Entreprise Nationale des Travaux aux Puits (ENTP).

L’ENTP, a toujours disposé des capacités et du dynamisme nécessaires pour se munir des atouts qui lui offrent aisance et maîtrise dans le domaine du forage pétrolier, qualifié pourtant de très complexe, car elle a toujours su se mettre au diapason de​s upgrades, des renouveaux et des avancées technologiques, qu’oblige la réalité, tout à fait hétérogène et en perpétuelle évolution, du forage pétrolier à travers le globe.

L’ENTP, en activité depuis plus d’un demi-siècle

 

L’entreprise, pour laquelle la maîtrise du forage des couches souterraines n’est plus un souci, et en plus de sa connaissance du sous-sol et sa lithologie, explore et développe les différents champs pétroliers & gaziers en fournissant un parc de 67 appareils de différentes puissances, et qui sont répartis comme suit :

16 Appareils 2000 HP

30 Appareils 1500 HP

13 Appareils 1000/1250 HP

8 Appareils 500/750 HP

Après près de 50 ans d’existence, l’ENTP est désormais de renommée internationale. Elle a su tracer son chemin vers l’excellence en imposant son savoir-faire, et sa primauté en qualité de contracteur incontournable du forage pétrolier en Algérie.

Depuis 1968, l’ENTP a ainsi foré un peu plus de 2 900 Puits en Exploration &  Développement, dont 30 à l’international (11 Libye, 3 Tanzanie & 16 Oman) et intervenu sur plus de 4,700 puits (Work-over).

Ces  longues années d’expérience ont permis à l’ENTP d’être le premier Contracteur de Forage en Afrique qui réalise le montage des appareils en effort-propre, avec une stratégie progressive , donc prometteuse,  en faveur des entreprises nationales dans le cadre de  l’intégration nationale.

Ses domaines d’activité stratégiques sont :

  • La réalisation de forages d’exploration et de développement des  gisements d’hydrocarbures, ainsi que les  forages hydrauliques, l’entretien des puits  producteurs de pétrole et gaz.
  • Le transport qui prend en charge le déménagement des appareils & des camps de forage, compte l’un des plus grands parcs du secteur (parc roulant) et qui réparti comme suit :
  • 32 Véhicules spéciaux Kenworth
  • 82 Tracteurs DTM
  • 72 Grues
  • 131 chariots élévateurs/front-loaders
  • 203 véhicules de livraison
  • 364 véhicules de liaison (utilitaires)
  • La maintenance qui est le cœur des activités et qui s’occupe de tout ce qui est préventif et curatif des appareils et même leur rénovation. Et enfin, l’inspection et la réparation des équipements tubulaires. L’ENTP dispose de 10 ateliers couverts, d’une superficie de 11 512 m², de 04 aires de Revamping et d’assemblage d’appareils 40 000 m² & d’autres aires d’une superficie de 49 800 m².
  • L’hôtellerie qui s’occupe du bien-être du travailleur, sa restauration et son hébergement. Elle est aussi chargée de la rénovation des camps de vie destinés aux appareils de forage.

En ce qui concerne les ressources humaines, cette fonction est un levier incontournable de toute évolution.  A l’ENTP, ceci n’est pas un simple slogan, car à son sein, on a bien compris et on est conscient que le rôle de porter haut les Valeurs de l’entreprise est échu par ces hommes dignes et fiers de leur appartenance à leur ENTP.

Après près de 50 ans d’existence, l’ENTP est désormais de renommée internationale


Tout à fait dans la même ligne directive de la politique RH de la société mère « La SONATRACH », et, vu la nature de cet environnement économique de plus en plus global et concurrentiel, l’ENTP, via sa stratégie d’évolution, accorde à la Ressource Humaine une attention particulière.

« Nous nous attelons donc sans cesse pour faire de la fonction Ressources Humaines une fonction partagée par tous. Nous réunissons tous les efforts pour l’amélioration et la réingénierie constantes de nos processus de gestion et de développement », nous assure à ce propos  Ammar Brahim SERGUINE,  le PDG de l’entreprise.

Ammar Brahim Serguine PDG de l’ENTP

« Nous aspirons et travaillons à toujours créer un environnement cohérent, favorisant la modernisation de notre Entreprise. Il devient donc évident pour nous d’inscrire l’ensemble de nos structures dans une dynamique solidaire, et valoriser, puis affirmer sans relâche l’engagement mutuel entre Entreprise et employés, pour un contrat gagnant-gagnant. Ainsi donc nous outillons notre ressource humaine de toutes les performances requises pour hisser haut notre Entreprise dans sa quête constante d’élévation au niveau mondial des performances, tout en veillant à assurer à la société mère, la SONATRACH, l’accompagnement optimal dans le segment qui nous est consacré dans d’exploration et la production « E & P » des réserves nationales en hydrocarbure, grâce au forage et à la reprise des puits pétroliers », a-t-il soutenu.

Grand pourvoyeur d’emplois à, l’exemple des autres filiales du Groupe SONATRACH, l’ENTP compte un peu plus de 9000 employés, selon les spécialités.

Usant d’un recrutement sélectif et de qualité, ce potentiel humain qui émane des différentes universités algériennes (2000 universitaires) et une autre catégorie détenant des qualifications professionnelles spécialisées, qui une fois intégrés au sein de l’Entreprise,  cette dernière excelle à leur assurer tout au long de leur parcours professionnel et leur carrière, l’accompagnement optimal joignant adhésion, encadrement ou coaching et formation dispensés, soit en interne grâce à des formations de proximité par des experts chevronnés par le terrain, soit en externe via des organismes de formations spécialisés ou des consultants.

« Chez nous la formation continue est considérée comme étant un outil privilégié du développement des compétences », nous assure encore  Omar Rabah, directeur général adjoint administration et finances à l’ENTP.

Omar Rabah, directeur général adjoint administration et finances à l’ENTP

Car, pour le même responsable, un des objectifs principaux de l’ENTP, en plus des missions qui lui sont dévolues, est de mettre à la disposition de ses partenaires, « une ressource humaine qualifiée, formée et intègre ».

« Nos clients sont exigeants. C’est pourquoi on est dans l’obligation à l’ENTP de mettre à leur disposition des équipements performants. Autrement dit, nos appareils de forage engagés    dans quelconque opération doivent être d’abord aux normes connues et reconnues. Ces appareils ne doivent en aucun cas être sujets à une anomalie. Les tâches doivent ainsi dire, assurées le long du processus. Et pour pouvoir réunir ces conditions et réussir les opérations dans les délais, nous devons mobiliser une ressource humaine à l’effet d’honorer les engagements contractuels pris par l’entreprise avec ses différents partenaires », nous dit encore  Monsieur Omar Rabah.

« L’acquisition et la transmission du savoir, savoir-faire et savoir-être optimaux et compétences opportunes et, l’encouragement de l’employabilité, nous y veillons, aux fins nobles de la capitalisation de l’expertise, des bonnes pratiques et l’épanouissement tous azimuts au sein de notre communauté et foyer communs d’accomplissement professionnel, à l’ENTP », lit-on a cet effet sur le site de l’entreprise.

Eu égard à la nature elle-même du forage de puits d’hydrocarbures, il est connu qu’en plus des qualifications professionnelles, l’expertise dans ce domaine ne s’acquière qu’avec une  longue pratique et une connaissance accrue du terrain.

Pour ce faire, ENTP dote ses employés des atouts de formation et d’accompagnement lui permettant l’accès à la qualification escomptée. L’ENTP a donc consacré à la formation, une bonne partie  de la masse salariale, notamment en Forage, HSE et IWCF.

L’entreprise ENTP possède d’ailleurs, son propre centre de formation IWCF (International Well Control Forum) accrédité par IWCF Aberdeen, qui dispense des formations approfondies et pratiques sur le contrôle des venues dans le puits.

Les formations IWCF sur simulateur de forage, sont destinées aux maîtres d’œuvre et aux contracteurs de forage: ingénieurs, super intendants, superviseurs et chefs de chantier etc.

Les cours sont dispensés par des professionnels et des experts du domaine, chose que nous avons pu vérifier en cette fin de journée du mardi 11 janvier 2021. Et afin d’avoir une idée bien précise sur le métier de forage, le rendez-vous est pris avec l’équipe du  TP  214.

Les tâches actuelles consistent à réaliser des opérations de Work over, autrement dit : la maintenance d’un puits  foré depuis 1978, comme nous l’explique le superviseur HSE, rencontré sur place. Il venait tout juste de reprendre le service.

Pour y accéder, il fallait d’abord « justifier » notre présence à l’équipe de sécurité et de gardiennage qui veille au petit grain, tout au tour du périmètre du chantier.

Loin, chacun de sa famille, de ses parents, de ses enfants et de son environnement habituel, les travailleurs de la SONATRACH et filiales,   se trouvent affrontés à des milieux « hostiles», le Sud algérien étant notamment connu pour ses chaleurs suffocantes en été et ses nuits longues et froides le restant des saisons.

« Perdu » au milieu de nulle part, le chantier en question est géré par une équipe à 100% algérienne. « Nous sommes tous, sans exception aucune, des employés de l’ENTP », nous dit-on fièrement.

Curiosité oblige, nous insistons à découvrir de plus près les risques du métier. Le chef de chantier et le superviseur se montrent réticents à notre sollicitation, car notre sécurité s’affiche primordiale. Jouissant d’une longue expérience sur ces « monstres d’aciers », certains de ces employés, gardent encore en mémoire, de mauvais souvenirs de leurs collègues blessés et ou décédés en exercice de leurs fonctions.

« L’erreur est impardonnable », nous dit-on comme pour résumer la dangerosité des éléments auxquels ces dévoués, font face au quotidiens. Après « âpres négociations », nous parvenons tout de même à approcher « les foreurs » de plus prés, mais après avoir été « briefés » sur les consignes de sécurité.

Casques et chaussures de sécurité enfilés,  nous entamons les marches de l’appareil. « Ça n’a rien à avoir avec ce qu’on voyait au cinéma », ironise notre photographe.

En effet. C’est un monde tout à fait différent. On y accède pour la première fois de notre vie.  Le temps passe et de brèves explications nous sont fournies quant au fonctionnement de l’appareil de forage qui est « totalement autonome ».

Il dispose en effet de sa propre station électrique, de ses propres réservoirs d’eau et de boue de forage, un élément  essentiel dans la prévention des venues du puits.

Les quelques minutes passés entre « ciel et terre », nous ont permis de se rendre à l’évidence que tout peut survenir à tout moment. Le danger est en effet au moindre recoin. Nos « experts foreurs » méritent bien des égards. Chapeau bas.

C’est dire ​​que  le  forage pétrolier est un métier qui se forge sur le terrain. Ce savoir-faire, l’ENTP, l’a  acquis avec le labeur et la persévérance et, su le transmettre de génération en génération. 50 années durant lesquels, l’ENTP a mis au diapason tous les upgrades et toutes les évolutions du marché du forage pétrolier.​

L’entreprise est d’ailleurs certifiée :

ISO 9001/2015 –> Système de Management de la Qualité

ISO 14001/2015 –> Système de Management Environnemental

ISO 45001/2018 –> Systèmes de Management de la Santé et de la Sécurité au Travail

 

 

Son  système de management intégré QHSE s’applique à tous les produits et services de forage et de Work-over, y compris les prestations associées qui couvrent les opérations de forage et de Work-over, la maintenance des équipements de forage, le revamping des appareils de forage, le transport du matériel et des équipements, la maintenance des véhicules et des engins, l’hôtellerie et la maintenance des équipements tubulaires.

Mieux communiquer, mieux informer

Á l’ère des nouvelles technologies, la communication est essentielle pour toute organisation.  La  communication est non seulement essentielle, elle est capitale.

Elle joue un rôle fondamental dans le sort de l’entreprise. Elle contribue à l’amélioration de son fonctionnement à travers le partage de la réflexion, de certaines décisions et des actions.

A l’ENTP,  la communication est « pratiquée » dans toutes ses formes. En outre de son site web qui représente l’outil de communication par excellence, l’entreprise s’est dotée de divers supports écrits à caractère publicitaire et institutionnel, et prend part pratiquement à toutes  manifestations et évènements organisés par SONATRACH.

« Au lendemain de mon installation à la tête de l’ENTP,  l’une des nouveautés apportées c’est d’avoir dédié à la communication, un département en entier, à sa tête des gens compétents et communicants surtout car jusque-là, c’était l’hibernation totale », nous rappelle  Monsieur Ammar Brahim SERGUINE,  le PDG de l’entreprise.

Il a dans ce sens relevé le lancement dernièrement d’une page Facebook, officielle de l’ENTP.

« Elle sert de trait d’union entre la direction générale et les travailleurs qui peuvent nous faire part via cette page de toutes leurs préoccupations sans aucun intermédiaire », a-t-il ajouté.

D’ailleurs, signe d’un professionnalisme avéré, notre séjour à Hassi Messaoud pour la réalisation de notre reportage,  a été une réussite totale grâce à la mobilisation et l’accompagnement de Brahim Khedidji, chef du département communication à l’ENTP ainsi que tous ses collaborateurs.

Détaillant les missions de son département, Brahim Khedidji, nous affirme qu’il est en charge de :

  • Promouvoir l’image de marque de l’Entreprise.
  • Développer les outils de communication, interne et externe.
  • Assurer la logistique avec la Direction Générale et les structures, lors de l’organisation ou la participation de l’Entreprise à des évènements, conférences, journées scientifiques et techniques, salons, foires, expositions, festivités…etc.
  • Développer, animer et administrer le site web de l’Entreprise.
  • Accompagner les équipes managériales lors des visites d’inspection des chantiers.
  • Animer et coordonner les équipes chargées des publications, du site web et des relations avec les médias.
  • Organiser des évènements institutionnels.
  • Promouvoir la communication institutionnelle.
  • Participer à l’organisation et l’accueil des délégations en visite à l’ENTP.

Le PDG du Groupe Sonatrach Toufik Hakkar en visite au siège de l’ENTP

Farid Houali

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,319SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles