En s’opposant aux enquêtes sur les crimes commis en Palestine : Washington devient complice de l’entité sioniste

En s’opposant aux enquêtes sur les crimes commis en Palestine : Washington devient complice de l’entité sioniste

Le porte-parole du mouvement palestinien Hamas, Hazem Kacem, a réagi sur son compte Tweeter à l’annonce de l’administration américaine de s’opposer aux enquêtes ordonnées par la CPI (cour pénale internationale) concernant les horribles crimes sionistes commis en Palestine, notamment durant l’agression militaire généralisée  en 2006.

Pour lui, en effet, « cette prise de position fait de Washington le complice de l’ensemble de ces crimes ». le Hamas, quoique lui aussi concerné, et accusé dans ces enquêtes, les avaient pourtant saluées, contrairement à l’entité sioniste et aux Etats-Unis, qui ont déclenché un vrai tir de barrage médiatico-politique au lendemain de l’annonce de l’ouverture de ces enquêtes par la procureure générale de la CPI Fatou Bensouda.

Il est vrai que cette institution juridique internationale avait reproché au Hamas ce « crime » absolument kafkaïen de s’être servi des populations civiles comme bouclier humain face au déluge de feu et de fer de la toute puissante armée sioniste.

Des témoignages accablants et recoupés ont fait état, dans des centaines de cas, d’exécutions sommaires, de maisons bombardées et volontairement détruites  avec ses occupants bloqués dedans et empêchés d’en sortir par les snipers.

A.O