Enclave espagnole de Melilla : L’entrée des Algériens facilitée

Enclave espagnole de Melilla : L’entrée des Algériens facilitée

A Melilla, une des enclaves espagnoles situées en Afrique du Nord, l’idée de faciliter l’entrée des Algériens commence à faire son chemin.

Selon la presse locale, Victor Gamero, président de l’Autorité portuaire, a sollicité l’aide du président de cette ville frontalière avec le Maroc afin de promouvoir une ligne maritime avec le port de Ghazaouet (Tlemcen). Ce dernier se situe à quelques 60 miles nautiques.

A cause du rapport de force engagé par les autorités marocaines, la ville autonome cherche à trouver des alternatives pour sauver son économie. La réactivation de cette connexion maritime avec l’Algérie, qui existait par le passé, pourrait en être une.

Le but de ce projet est d’attirer les touristes algériens sans qu’ils ne soient obligés d’être munis du visa conventionnel qui donne accès à l’Europe. Certains citoyens pourront même s’y rendre avec la carte nationale d’identité.

« Ce que nous voulons, c’est que le même régime que nous avons maintenant avec le Maroc, s’applique également à l’Algérie, afin que ses citoyens puissent y accéder avec leurs propres cartes d’identité ou un visa multiple uniquement pour Melilla », a déclaré Gamero.

Le projet devra toutefois obtenir le consentement de Madrid. C’est tout à fait possible grâce au traité de bon voisinage signé entre l’Algérie et l’Espagne en 2002.

Pour étayer sa demande, l’Autorité portuaire de Melilla a affirmé qu’il n’existe « aucun risque migratoire ».

Par Skander Boutaiba