Enfants et le Covid : Les explications du Dr Chérif Hafidha, maître assistante en pédiatrie

Enfants et le Covid : Les explications du Dr Chérif Hafidha, maître assistante en pédiatrie

Avec la troisième vague de la pandémie due au coronavirus qui sévit en Algérie,  autant de question se posent quant aux « profils » des patients qui risquent une contamination.  On sait que pour le moment, aucune frange des populations n’est épargnée. Quid des enfants ?

« Depuis le début de cette vague (Delta), nous avons enregistré douze cas confirmés de coronavirus chez les nouveaux nés (moins d’un mois, ndlr) cependant nous n’avons enregistré aucune complication. Nous avons des nouveaux nés qui ont quitté l’hôpital après avoir répondu au traitement et d’autres sont toujours hospitalisés mais dont l’état est Dieu merci, stable », répond Dr Chérif Hafidha, maître assistante en pédiatrie, dans un entretien au quotidien Liberté.

Pour cette vague, déplore-t-elle, même les nouveaux nés sont contaminés.  « Les enfants en général,  sont de bons porteurs du virus sans symptômes et peuvent avoir des symptômes mais souvent sans complications dangereuses. Je peux aussi dire qu’on ne peut pas parler de hausse des cas de contaminations  coronavirus chez les enfants sans avoir établi des études scientifiques et tout ce qui se dit autour de la contamination des enfants relève beaucoup de la déduction relevant de l’observation », explique encore la patricienne, notant que la confirmation d’atteinte d’un enfant au nouveau virus Sars Cov 2 est la même que chez l’adulte.

Les symptômes d’atteinte sont en général à ses dires, la fièvre, la toux sèche, la fatigue et le surmenage, cependant on peut enregistrer d’autres moins courants dont les douleurs musculaires, l’éternuement, les écoulements nasaux, diarrhée ou de vomissements ainsi que des rougeurs au niveau des yeux.  Faudrait-il s’en inquiéter ?

« Ces jours ci avec la hausse de la température, il peut arriver qu’un enfant souffre d’une légère hémorragie …cependant les complications sont rares et s’il arrive qu’un enfant complique, il est généralement un malade chronique », rassure la pédiatre relevant dans le même contexte que le suivi d’enfants atteints du Covid-19,  montre que le maudit virus est moins virulent chez les enfants.

« Plusieurs hypothèses ont été posées. Nous citerons ici les trois, les plus pertinentes  Premièrement,  Il s’agit du système immunitaire chez l’enfant qui serait plus fort et qui est capable de réagir rapidement à toute infection virale en comparant avec l’adulte, d’où la résistance au virus.  La deuxième hypothèse, voire le deuxième constat tourne autour de l’absence de récepteurs pour le virus Covid-19 au niveau des cellules pulmonaires de l’enfant. Sur un autre volet, la troisième éventualité c’est qu’il existe une homologie (ressemblance, ndlr) entre le virus de la rougeole et celui de la Covid19. En effet, vu que l’enfant est vacciné contre la rougeole, il semblerait qu’il est aussi protégé contre la Covid19 », a-t-elle soutenu.

Dj. Am