Entrée de l’entité sioniste à l’UA en tant que membre observateur : La RASD oppose son veto

Entrée de l’entité sioniste à l’UA en tant que membre observateur : La RASD oppose son veto

Dans un communiqué du ministère de Affaires Etrangères de la RASD (république arabe sahraouie et démocratique), celle-ci rejette globalement et dans le détail a décision prise unilatéralement par le représentant de la commission de l’UA d’accepter l’entité sioniste au sein de l’UA en qualité de membre observateur alors  que les critères requis n’ont pas du tout été respectés, relève en effet le document.

Il s’agit notamment du caractère criminel, colonialiste, raciste et expansionniste de cette entité.

Dans une note verbale émanant de notre ambassade à Addis-Ababa,  capitale de l’Ethiopie, et dont nous avons obtenu copie, il est formellement mis en exergue l’opposition de plusieurs Etats membres (fondateurs) de l’UA par rapport à la décision prise par le représentant de ce pays et président de la commission de l’UA d’accepter un représentant de l’entité sioniste en qualité de membre observateur.

Cette décision, prise unilatéralement, contredit en effet les principes fondateurs de l’UA, et avant cela ceux de l’OUA, s’insurge cette note, qui rappelle que l’entité sioniste revient régulièrement à la charge depuis 1963.

Cette note, en outre, vient confirmer une information que nous avions donnée depuis deux jours concernant cette question.

Il s’agit, en effet, du fait, qui a repris de haute lutte sa place de leader continental et régional incontestable,  a pris la tête d’une fronde quasi-généralisée contre la regrettable initiative unilatérale de l’Ethiopie, qui est sans doute de connivence avec la France et le Maroc.

Les pays en question, signataires d’un document abondant dans le sens de ce rejet que nous avons également pu consulter, sont l’Algérie bien évidemment, le Iles Comores, le Koweït,  Djibouti, la Mauritanie, la Tunisie, la République arabe sahraouie et démocratique,  l’Egypte, la Palestine, et même la délégation de la Ligue Arabe, avec les 22 Etats membres de cette guilde.

Signalons pour finir, alors que ce combat diplomatique vient à peine de commencer, que le fait même que le Maroc ne fasse partie de cette initiative louable est un aveu tacite de son implication directe dans ce complot.

Au reste, il n’a émis les vœux d’intégrer l’UA en janvier 2007, reconnaissant au passage par décret royal l’existence et le droit du peuple sahraoui, que pour œuvrer et manœuvrer pour faire entrer le loup sioniste au sein de la bergerie africaine. Fort heureusement, ce complot est éventé à temps.

L’entité sioniste, colonialiste, raciste, terroriste et criminelle, n’a absolument pas sa place parmi nous…

Kamel Zaidi