Entretien/Mustapha Adib à La Patrie News : « Mohamed VI est un roitelet menteur»

Entretien/Mustapha Adib à La Patrie News : « Mohamed VI est un roitelet menteur»

Dans un passionnant entretien accordé à La Patrie News, l’ancien capitaine et pilote d’hélicoptère dans les forces royales marocaines, Mustaha Adib, dénie toute légitimité à Mohamed VI, qu’il qualifie de « roitelet menteur ».

Il fait référence surtout à son dernier discours du trône, qu’il n’avait même pas pris la peine de suivre. Entendre par là que ce roi n’est pas sincère dans son discours apaisant en direction de l’Algérie.

Preuve en est qu’il n’a pas pris la peine de dénoncer le sale coup fait par son défunt père Hassan II en 1994 lorsqu’il avait fermé ses frontières avec l’Algérie et instauré le visa au moment où notre pays avait un besoin crucial du soutien et de l’aide de ses voisins.

S’agissant de Pegasus, notre interlocuteur, se dit convaincu, que les dirigeant marocains ont certainement usé et abusé de ce logiciel en violant en toute impunité l’intimité des gens. Il dit ça en mettant en avant le caractère immoral, criminel et sans scrupule du Makhzen.

Ce dossier explosif et délicat, qui n’a pas encore livré tous ses secrets, nous promet de spectaculaires rebondissements une fois qu’Amnesty Internationale et Forbiden Stories auront publié tous les éléments de preuves récoltés en dépit des embûches rencontrées lors de ces investigations.

Notre interlocuteur n’en suppose pas moins que la France, qui continue de protéger et de gérer le Maroc depuis le traiter de protectorat conclu depuis 1912, qui n’a jamais été abrogé, et qui demeure donc en vigueur, la France doit posséderait des preuves plus probantes, mais ne peut hélas pas les produire car obtenues de manière illégale. Selon lui, en effet, des logiciels comme Pegasus existent à profusion. D’autres formes d’espionnages peut-être inconnues et insoupçonnées, seraient usitées par plusieurs pays occidentaux, dont la France assurément.

Des formes de chantages croisés existeraient dans le dossier sensible et compliqué de Pegasus.  Au passage, Mustapha Adib dit ne reconnaitre aucune légitimité au régime marocain qui, nous dit-il, ne représente pas du tout le peuple de ce royaume, appelé à devenir un jour une république, un peu à l’image de l’Algérie voisine.

Quant à la déclaration de Tump sur la prétendue « marocanité du Sahara Occidental », notre interlocuteur, qui vit aux USA, et maitrise leur politique sur le bout des doigts, estime qu’il n’y a aucune décision, mais uniquement un avis le président Joe Biden n’a donc pas besoin d’annuler une décision qui, dit-il, n’existe pas ».

S’agissant de la grossière provocation de Omar Hilal à propos du MAK, Mustapha Adib qualifie cette sortie de « grosse et grossière farce ».

Et de revenir avec des détails historiques et croustillants sur le soulèvement des Républicains du Rif. Oui, le Makhzen s’est bel et bien tiré une balle dans la jambe avec cette sortie surréaliste et provocatrice.

Et de conclure, sans vouloir se mêler de nos affaires internes que les Kabyles sont des Algériens et des patriotes à part entière. Revenant également sur la gabegie et la corruption qui mine le royaume, il d’indigne pour dire que le Makhzen dépense la bagatelle de 500.000 euros par jour pour Mohamed VI et sa smala, ce qui scandaleux et inacceptable.

Et, quant à savoir pourquoi le peuple marocain ne se soulève pas contre ce régime féodal et injuste, notre interlocuteur se dit convaincu que la solution viendra de l’armée marocaine. « Des officiers excédés finiront par déposer Mohamed VI et le chasser de son trône.

Un hommage particulier est rendu par notre interlocuteur à Claude Mangin, épouse du militant sahraoui Naâma Asfari, arbitrairement condamné à trente longues et interminables années de prison.

Cette dame au courage exceptionnel, est en effet sur tous les fronts et de tous les combats. Au reste, elle compte se rendre au Maroc pour rendre visite à son conjoint emprisonné dès ce mois de  septembre, en espérant que les conditions sanitaires lui seront favorables.

Nous invitons nos lecteurs à prendre connaissance de l’entretien complet qui sera mis en ligne incessamment…

Mohamed Abdoun