Espagne : Mise  garde contre le rapprochement entre le Maroc et l’entité sioniste

Espagne : Mise  garde contre le rapprochement entre le Maroc et l’entité sioniste

L’Algérie n’est pas le seul pays à mettre en garde quant aux dangers du rapprochement du Maroc avec l’Entité sioniste. L’Espagne tire aussi la sonnette d’alarme.

Dans un document de recherche 2019-2021 qui porte le cachet du Centre supérieur d’études de la Défense nationale (CESEDEN) et de l’Institut espagnol d’études stratégiques (IEEE), tous deux étant des centres d’analyse dépendant du ministère espagnole de la Défense  consulté par des médias,  il y est nettement mentionné que ce rapprochement  «est un véritable danger pour l’Espagne et toute la région».

Ce même  rapport intitulé «Un nuage rouge dans le ciel de Madrid», remis au chef  du gouvernement, Pedro Sanchez, met l’accent notamment sur «la construction d’une base militaire à proximité des frontières espagnoles».

«Nous savons tous que la nation espagnole est en danger. Le lobby juif est le plus puissant et le plus influent au monde et, de ce fait, le rapprochement entre Rabat et Tel-Aviv met le Maroc en position de force et accroît substantiellement son influence dans la région», note un rapport dont des extraits ont été également relayés par la presse marocaine.

Le renseignement espagnol relevé à cet effet, qu’avec « la visite le 24 novembre, du ministre sioniste de la Défense au Maroc, le niveau de la dangerosité pour l’Espagne passe de la zone jaune à la zone rouge, compte tenu notamment des chapitres compris dans l’accord militaire signé entre les deux parties».

« L’accord attendu, permettra au Maroc d’acquérir des équipements sécuritaires de haute technologie, selon les mêmes sources médiatiques. Il prévoit également une coopération en matière de planification opérationnelle, la recherche et le développement de la technologie militaire, indique le renseignement militaire espagnol, relevant que «cet accord est le premier du genre dans le monde arabe».

Le même document rappelle à ce sujet, que «la coopération marocco-israélienne comprend également la construction d’une base militaire à proximité des frontières espagnoles».

Non seulement. Dans ce projet qui dépasse le cadre des accords d’Abraham dont le Maroc est partie prenante «la coopération entre Rabat et Tel-Aviv pourrait dépasser le cadre sécuritaire et militaire pour englober une collaboration en matière de renseignement».

Autrement dit, l’entité sioniste «œuvrera à doter le Maroc d’une antenne locale pour la fabrication de drones, ce qui permettra de renforcer les capacités de l’armée de l’air marocaine, et permettra à Israël de fabriquer des drones en grandes quantités et à bas prix, ce qui lui donnera la possibilité de mieux se positionner sur le marché international de l’armement».

Y.Y

Articles récents

Articles similaires