Evaluation des dégâts des incendies de Tizi-Ouzou: plus de 790 bâtisses  touchées

Evaluation des dégâts des incendies de Tizi-Ouzou: plus de 790 bâtisses  touchées

Un total de 794 bâtisses et de 832 exploitations agricoles, touchées par les incendies de la semaine dernière à Tizi-Ouzou, ont été expertisées par des commissions d’évaluation, a indiqué ce mardi à l’APS, le Secrétaire général de la wilaya, Miloud Fellahi.

M. Fellahi, qui préside la cellule de crise feux de forêts de la wilaya, a observé que sur les 794 bâtisses expertisées par les ingénieurs et architectes du Contrôle technique des constructions (CTC) de Tizi-Ouzou et des autres wilayas, mobilisés à cet effet, 752 sont de logements (individuels, collectifs) et 42 autres représentent des établissements scolaires.

Il a rappelé que le CTC procède au classement des bâtisses par catégories, selon le degrés des dégâts subis (verts, orange, ou rouge), ajoutant que des commissions sont ensuite chargées d’établir le devis quantitatif des dégâts,

Il a souligné que l’évaluation financière sera faite par une autre commission, soit de wilaya ou centrale.

Concernant les établissements scolaires, il a observé que les dégâts enregistrés ne sont pas importants, à l’exception de deux qui nécessiteraient des travaux de fond, ajoutant que ces établissements seront pris en charge rapidement afin de les rendre disponibles pour la rentrée scolaire prochaine.

A propos du secteur agricole, qui a subi des pertes importantes suite à ces incendies, M. Fellahi a indiqué que des équipes d’ingénieurs agronomes de Tizi-Ouzou et d’autres wilayas (plus de 80 ingénieurs hors wilaya) ont recensé entre dimanche et hier lundi, un total de 832 exploitations touchées par les feux.

Le SG de wilaya a rassuré les sinistrés que cette opération de recensement et d’évaluation touchera l’ensemble des localités ravagées par les feux, relevant qu’en cas d’éventuelles omissions, pour absence du concerné au moment du passage des commissions par exemple, celui-ci peut se rapprocher des services de la commune pour se faire enregistrer et la commission d’évaluation repassera chez lui.

«Cette catastrophe nous a tous affectés et a touché l’ensemble des Algériens et notre but est de mettre à l’aise le citoyen et de l’aider», a-t-il, insisté.

R.N