Exemption de visas entre Israël et Emirats : Une première pour un pays arabe

Exemption de visas entre Israël et Emirats : Une première pour un pays arabe

Israël et les Emirats arabes unis ont décidé mardi d’exempter leurs ressortissants de visas, une mesure inédite pour des citoyens d’un pays arabe annoncée à l’occasion d’une visite d’une délégation officielle émiratie en territoire israélien. La visite de la délégation, conduite par le ministre d’Etat aux Affaires financières Obaid Al-Tayer et le ministre de l’Economie Abdallah ben Touq Al-Mari, est la première du genre depuis l’accord de normalisation entre les deux pays.

Elle doit durer quelques heures et les responsables émiratis sont restés à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv, où ils ont arrivés à bord d’un avion d’Etihad Airways accompagnés du secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, impliqué dans le processus de normalisation. « Nous exemptons nos ressortissants de visas », a annoncé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sur le tarmac de l’aéroport. Le ministère israélien des Affaires étrangères a confirmé à l’AFP que les Emiratis étaient désormais les seuls ressortissants d’un pays arabe à pouvoir se rendre en Israël sans visa. « Cela permettra une expansion considérable du tourisme d’affaires et des contacts personnels », s’est félicité M. Netanyahu. Avec des économies durement touchées par les conséquences de la pandémie de Covid-19, Israël et les Emirats espèrent recueillir rapidement les dividendes de leurs nouvelles relations, qui ont rompu un « consensus arabe » conditionnant toute normalisation avec Israël à un règlement du conflit israélo-palestinien.

R.I.