Exploitation du gisement de Gara Djebilet : signature d’un mémorandum d’entente Algéro-chinois

Méga-gisement de fer de Gara-Djebilet

Exploitation du gisement de Gara Djebilet : signature d’un mémorandum d’entente Algéro-chinois

Un accord de partenariat entre l’Algérie et la Chine concernant le projet d’exploitation de la mine de  fer de Gara Djebilet sis à Tindouf,  a été signé cet après-midi, à Alger entre la société algérienne de métallurgie  Feral et un groupement chinois opérant dans le même secteur constituée des entreprises CWE, MCC et Heyday Solar, indique un communiqué du ministère de l’Energie et des mines.

La même source indique que la cérémonie de signature de ce mémorandum d’Entente  a été présidée par le ministre de l’Energie et des mines Mohamed Arkab et l’Ambassadeur de la République de Chine en Algérie Li Lianhe.  

Il faut savoir que l’exploitation  effective de cette mine  se fera avant fin 2023, avait affirmé précédemment  Mohamed  Arkab, affirmant que « les études  préalables  étaient   achevées».

Mohamed   Arkab  avait affirmé  que « le partenaire    chinois  dispose  de  la technologie nécessaire à la déphosphorisation du fer de ce gisement, mais aussi à l’utilisation du fer brut dans les opérations de blending », pour les besoins de l’exportation.

« Gara Djebilet est un projet important  et  structurel », a-t-il souligné, expliquant que les besoins nationaux en fer seront d’ici à 2025 à hauteur de 12 millions de  tonnes  par  an, alors  que « nous  produisons  actuellement  seulement 5 millions de tonnes », a-t-il rappelé.

Le gisement de Gara Djebilet, auquel il faut ajouter celui de Mechri-Abdelaziz, dans la même wilaya de Tindouf, dispose de plus de 3,6 milliards de tonnes, selon Mohamed Arkab.

Dans une première  phase, avait-il affirmé, il y aura  la  construction  d’une  petite unité de production de fer, avant d’implanter  un  grand  complexe  dans  une deuxième phase de cet immense projet.

Ferhat Zafane