Fausses rumeurs  sur la non-autorisation des médias algériens à couvrir le match à Marrakech : Les vrais arguments d’un  démenti

Fausses rumeurs  sur la non-autorisation des médias algériens à couvrir le match à Marrakech : Les vrais arguments d’un démenti

A trois jours de la rencontre de football devant opposer la sélection algérienne à son homologue du Burkina Faso à Marrakech, dans le cadre des éliminatoires pour le Mondial du Qatar, des bruits insistants  courent quant à une décision prise par la fédération royale marocaine de football d’empêcher les journalistes algériens, désireux de couvrir le match, d’y assister.

Ce qui relèverait tout simplement de l’impossible pour des motifs d’ordre organisationnel et de prérogatives de la FIFA, organisatrice de la Coupe du Monde .

Ainsi, aussitôt, la »désinformation tombée, nous avons pris attache avec un responsable très au fait des règlements régissant cette question, qui nous a infirmé la nouvelle en nous indiquant que plusieurs points vont à contre-courant de la pseudo-décision de la fédération royale marocaine d’empêcher le déplacement des journalistes algériens  à Marrakech pour couvrir la rencontre.

La plus convaincante et qui, à elle seule, contredit fortement la nouvelle en ce sens que la coupe du monde est organisée par la FIFA. A elle seule donc d’octroyer les accréditations nécessaires aux journalistes désireux couvrir la rencontre. Donc la fédération marocaine de football n’est  concernée ni de loin ni de près.

La seconde raison qui viendra démentir cette information est que c’est le Burkina Faso qui  exprimé le vœu  jouer au Maroc en raison de la non homologation de ses stades pouvant abriter un match éliminatoires de coupe du Monde. Donc là aussi, la fédération marocaine ne dispose d’aucune prérogative pour s’en mêler.

Troisièmement, en raison de la décision de l’Algérie de rompre sa relation diplomatique avec le Maroc,   si un journaliste  algérien dispose de l’accréditation de la FIFA, il peut aisément assister et couvrir le dit match à condition bien évidemment qu’il embarque d’une autre capitale à destination du Maroc.

 Notre source nous a appris que depuis le début de la pandémie, les journalistes algériens n’accompagnent plus les Verts lors de leur déplacement à bord du même avion.

Nous savions que ce déplacement des Verts au Maroc n’allait pas se dérouler comme si rien n’était. La preuve !

Ferhat Zafane