Festival international film d’Angoulême : Les projecteurs braqués sur le cinéma algérien

Festival international film d’Angoulême : Les projecteurs braqués sur le cinéma algérien

A tout seigneur, tout honneur. Le cinéma algérien recevra  des honneurs  mérités à l’occasion du  festival international du film  francophone d’Angoulême qui aura lieu du 24 au 29 du mois en cours.

Selon les organisateurs, il est  programmé à cette occasion  une section « Hommage au cinéma algérien » qui prévoit la projection d’une quinzaine de films algériens, est-il mentionné dans le site officiel du festival qui précise, par ailleurs, que le festival prévoit la projection de plusieurs films algériens ayant connu un succès dont certains ont décroché des distinctions méritées.

On peut citer parmi les films programmés à cette occasion, celui qui a  décroché la palme d’or du festival de Cannes en 1975, « Chronique des années de braise » du réalisateur Mohamed Lakhdar Hamina ainsi que d’autres grands classiques algériens comme « Omar Gatlatou » de Merzak Allouache, « Nahla ou la ville qui sombre » de Farouk Beloufa, ou encore la comédie « De Hollywood à Tamanrasset » du réalisateur Mahmoud Zemmouri », notent les organisateurs sur le site officiel du festival.

Ferhat Zafane