Feux de forêts : le premier ministre, Aïmen Benabderrahmane à Tizi Ouzou

Feux de forêts : le premier ministre, Aïmen Benabderrahmane à Tizi Ouzou

A la tête d’une importante délégation ministérielle composée des ministres de l’intérieur, de la santé, de la solidarité et de l’agriculture, le premier ministre et ministre des finances Aïmen Benabderrahmane , s’est rendu ce matin à Tizi Ouzou afin de superviser les efforts tendant à circonscrire les terribles incendies encore en cours depuis lundi et les dégâts qui en ont résulté. Le premier ministre a rendu visite à différentes installations de la protection civile puis à la cité universitaire d’Oued Aissi qui a été qui a été réquisitionné pour accueillir les familles sinistrées. « Nous avons des preuves scientifiques sur l’origine criminelle de ces incendies qui se sont déclenchés simultanément à travers plusieurs wilayas du pays, particulièrement à Tizi Ouzou où des dizaines de feux ont été enregistrés au même moment », a affirmé le premier ministre en marge de sa visite.

Il ajoute que les mains criminelles qui sont derrière ces feux ont bien ciblé les zones pour encercler plusieurs zones et toucher des régions entières avec des feux difficilement maitrisables, surtout avec la canicule annoncée.

Dans le cadre de la prise en charges des citoyens touchés par cette catastrophe, le premier ministre a déclaré que le président Abdelmadjid Tebboune a alloué un budget spécial pour les indemniser, l’opération de recensement des dégâts causés par les incendies devant être entamée dès aujourd’hui, a-t-il aussi précisé.

Aïmen Benabderrahmane a, dans le même cadre, mis en exergue les efforts fournis par les différents corps engagés dans la lutte contre ces incendies ainsi que ceux des citoyens venus de tous les coins du pays pour aider les habitants de la wilaya de Tizi Ouzou à éteindre les différents feux.

Enfin, le premier ministre a assuré que tous les moyens sont et seront mis en œuvre afin d’éteindre tous les incendies à travers l’ensemble du territoire national et pour la prise en charge des citoyens touchés par cette catastrophe : « la santé du citoyen est primordiale », a-t-il affirmé.

Tahar Mansour