Finances publiques et numérisation : deux grandes priorités du ministre des Finances

Finances publiques et numérisation : deux grandes priorités du ministre des Finances

Dans un message de félicitations publié sur le site du ministère des Finances, à l’occasion de l’Aid El Fitr, le premier responsable du secteur, Aymen Benabderrahmane a mis l’accent, jeudi, sur la nécessité d’accélérer la cadence de la numérisation afin de promouvoir la prestation des services et améliorer le climat des investissements.

«Eu égard à la responsabilité et les objectifs qui m’ont été confiés en tant qu’acteur principal dans la promotion des programmes de réforme économique initiés par l’Etat, je veille scrupuleusement à la consolidation des acquis réalisés en matière de réformes fiscale, budgétaire et financière,  ainsi qu’à la poursuite des efforts pour la rationalisation des dépenses publiques», écrit le ministre.

Outre cette mission, le premier argentier du pays affirme veiller  à «conférer de la transparence dans les finances publiques et contribuer ainsi à l’amélioration du climat des investissements, des affaires et du financement économique».

Rappelons dans cette optique qu’il y a un mois, le ministre des Finances s’est entretenu par visio-conférence, avec les responsables du Département des Finances Publiques du Fonds Monétaire International (FMI).

Cette rencontre rentre dans le cadre de la participation de Benabderrahmane aux Réunions de Printemps du Groupe de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International (FMI). Elle a constitué une occasion pour échanger sur l’état et les perspectives de coopération entre l’Algérie et le FMI dans le domaine des finances publiques. Ainsi, l’échange a porté essentiellement sur l’appui technique offert par cette institution touchant divers aspects liés aux questions budgétaires, fiscales et douanières.

S’y ajoute «l’intérêt particulier accordé à l’accélération de la cadence de la numérisation des activités des finances publiques, du secteur bancaire, ainsi que celles du secteur des assurances et du domaine de l’Etat, toutes filière confondues, dans le cadre de l’amélioration de la qualité du service public qu’offre notre département». Pour les banques, le ministre les a tout récemment appelé à redoubler d’efforts et aller de l’avant au titre du processus de numérisation, en bénéficiant d’un plan promotionnel bien ficelé pour leur permettre de rester à l’écoute des clients.

Rebondissant sur la conjoncture actuelle marquée par la crise sanitaire, le premier argentier du pays indique que la situation «nous interpelle à unir les rangs et faire preuve de vigilance et de respect des consignes sanitaires en vue de protéger les citoyens et surmonter rapidement cette crise». Et relève les efforts déployés par les personnels des finances pour «mener à bien les missions qui leur ont été assignées en dépit des difficultés induites par cette situation exceptionnelle», tout en s’engageant à hisser les conditions de travail des employés à la hauteur de leurs aspirations.

Yacine Bouali