Fintech en Afrique : 1.44 milliards USD en neuf mois

Fintech en Afrique : 1.44 milliards USD en neuf mois

Le secteur des entreprises africaines spécialisées dans les solutions de technologies associées aux services financiers (fintech) a déjà mobilisé plus de 1,44 milliard $, depuis le début de cette année 2021.

Ce chiffre, cité par l’Agence Ecofin, ne prend pas en compte 23 transactions annoncées sur la période, mais dont la valeur n’a pas été rendue publique. Ce montant est supérieur à la totalité des financements annoncés au profit des fintech africaines sur la décennie allant de 2011 à 2020 (1,06 milliard $). Dans le détail, la même source précise qu’au total ce sont 196 investisseurs au moins qui sont intervenus, dans le cadre de 71 transactions enregistrées jusqu’au 9 septembre 2021.

Toutefois il convient de préciser que le secteur des fintech, notamment celles qui offrent des solutions de paiement, est cependant concurrencé par le service de Mobile Money, soutenu par une régulation déjà existante, et de solides capitaux des entreprises de la téléphonie mobile.

Notons que le marché des services financiers numériques dans la zone UEMOA est une sérieuse niche de croissance pour les investisseurs. Selon la BCEAO, la Banque centrale de cette sous-région, le nombre des comptes Mobile Money ouverts est passé de 25,5 millions en 2015 à 77 millions en 2019. Le nombre de transactions a été multiplié par 4 atteignant 2,6 milliards, et la valeur des transactions a aussi été multipliée par un peu plus de 4 pour atteindre les 28 738 milliards francs CFA sur la même période.

Yacine Bouali