FLN : Les militant de Boumerdes disent « non » à Baadji

FLN : Les militant de Boumerdes disent « non » à Baadji

La gestion « catastrophique » et « hasardeuse » par Abou El Fadhel Baadji, des affaires du FLN, continue de faire des remous. L’actuel SG du parti qui continue à « s’accrocher » à son siège, ne fait plus l’unanimité.

Ce mercredi 15 septembre, moins d’une semaine (jeudi dernier) des accrochages ayant été enregistrés  au  siège national du Parti, opposant partisans et adversaires de d’Abou El Fadhel Baadji, c’est au tour de la Mouhafadha de Boumerdes de se « démarquer » totalement d’un « SG n’ayant aucun respect à la volonté de la base militante exigeant son départ ».

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, son signataire Sadek Sebaoui, mouhafedh par intérim de Boumerdes, nous apprend dans le même contexte, avoir été approché par les pros Baadji pour « l’engagement »  des « balatguia » afin d’empêcher la tenue la réunion extraordinaire du comité central, convoquée, pour rappel, par les contestataires de l’actuelle direction de l’ex-parti unique.

Ce ne serait le seul reproche fait à l’actuel SG du parti. Comme nous l’écrivions précédemment, Sadek Sebaoui s’est également attardé sur la marginalisation « des véritables militants » du FLN, notamment « ceux ayant soutenu la candidature du président Tebboune  à la magistrature suprême ».

Cet état des faits, a donné lieu à une décision unanime au sein du FLN Boumerdes : Ne présenter aucun candidat pour les prochaines législatives du 27 novembre. Idem pour le FLN d’Oran. Ses militants, ont également pris la décision de « boycotter » cette échéance électorale.

L’étau semble ainsi se resserrer de plus en plus  sur Baadji. Cédera-t-il aux demandes incessantes des militants de son parti exigeant son départ ?  Attendons pour voir….

D.A