Floralies à la ville des roses pour rompre la morosité

Floralies à la ville des roses pour rompre la morosité

Une foire aux fleurs organisée dans la Ville des Roses, Blida, a permis aux habitants de cette wilaya et d’autres régions du pays, présents en force à cette manifestation, de rompre avec une année de morosité causée par la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

Cette foire organisée par la commune de Blida à la placette de la liberté en plein centre-ville dans le respect des mesures préventives contre la propagation de la Covid-19, a été une véritable bouffée d’oxygène pour les familles qui ont apprécié ce décor naturel après de longs mois de confinement sanitaire.

Les différentes plantes aux couleurs chatoyantes ont dessiné une impressionnante mosaïque florale dans la Ville des Roses, devenue en ces jours de vacances scolaires, une destination pour les visiteurs qui souhaitent acheter des plants et fleurs qui font la réputation de cette ville fondée par le saint marabout Sidi Ahmed El Kebir d’Andalousie.

Des citoyens venus de Tipasa, Oran, Bordj Bou Arreridj, Ain Defla et Chlef, étaient présents à cette foire et s’affairaient à acheter des fleurs et autres plantes vertes en guise de souvenir de la Ville des Roses, ont-ils indiqué à l’APS.

Une dame de la wilaya de Bordj Bou Arreridj a souligné, ce propos, qu’elle ne peut quitter la ville de Blida sans passer par la foire aux fleurs pour s’approvisionner en plantes.

«L’année passée, et en raison du confinement pour éviter la propagation du nouveau coronavirus, les fleurs de Blida nous ont manqué, mais nous voici au rendez-vous cette année après l’amélioration de la situation sanitaire», a-t-elle dit.

Une autre dame de Chlef a exprimé sa satisfaction quant à la diversité des plantes exposées. «Nous n’avons que l’embarras du choix parmi toutes ces variétés de fleurs aux multiples couleurs et au doux parfum», a-t-elle lancé.

S’agissant des prix pratiqués au niveau de cette foire, plusieurs citoyens ont affirmé qu’ils sont abordables et à la portée de tous. Les plantes courantes telles que le Basilic, le Bégonia, le Géranium ou la verveine, sont cédées entre 150, 450 et 650 DA, les prix variant selon la qualité du pot en plastique ou en terre cuite.

APS