Formulées sans vergogne devant l’AIPEC : L’Iran rejette les accusations sans fondement du Maroc

Formulées sans vergogne devant l’AIPEC : L’Iran rejette les accusations sans fondement du Maroc

Le ministère iranien des Affaires étrangères a rejeté, samedi, les accusations « sans fondement » du gouvernement marocain selon lesquelles l’Iran mène des activités de déstabilisation en Afrique du Nord et de l’Ouest, assurant que de telles accusations  » contribuent aux complots américain et israélien dans la région ».

« En raison de son incapacité à résoudre ses problèmes régionaux, le gouvernement marocain, tout en soutenant le régime criminel sioniste, a une fois de plus répété ses accusations fausses et sans fondement contre la République islamique d’Iran », a indiqué le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh dans un communiqué relayé par l’agence de presse iranienne (IRNA).

Selon le porte-parole iranien, « de telles accusations non fondées contre l’Iran ne font que contribuer aux complots américains et israéliens dans la région et travaillent contre les partisans de la juste cause palestinienne ».

« Il est dommage que le gouvernement marocain, qui occupe actuellement la présidence du Comité Al-Qods (de l’OCI), détourne l’attention du principal problème du monde islamique, à savoir la lutte contre la nouvelle agression à El Qods et la défense des droits de la nation palestinienne, alors que le monde musulman a plus que jamais besoin d’unité et de solidarité », a-t-il ajouté.

La déclaration de Khatibzadeh intervient après les accusations proférées par le ministre des affaires étrangères marocain, Nasser Bourita, devant « American Israel Public Affairs Committee » (AIPAC), un lobby américain pro-sioniste.

R.I.