Fouad Chiha : Un formateur hors pair

Fouad Chiha : Un formateur hors pair

La qualité de la formation de nos sportifs dépend de la qualité et du niveau de leurs formateurs. Ainsi, si celui-ci  est compétent, alors il assurera certainement une formation de bonne qualité à ses élèves. Dans cet article, nous allons vous présenter le parcours d’un professeur, formateur, et actuellement responsable de la formation fédérale des préparateurs physiques en Football. Le choix est tombé sur M. Fouad Chiha, que nous connaissons de près en termes d’intégrité, de compétence et de parcours.

La chose remarquable à propos de la carrière sportive et scientifique de notre professeur, c’est qu’il était un joueur de haut niveau qui a joué en première division et était avec l’équipe qui a atteint la fin de la Coupe d’Algérie en 1994 contre la JSK et a participé à la Coupe Arabe. La polémique médiatique actuelle à propos des anciens joueurs ne s’applique pas à lui, vu son niveau d’éducation élevé et son statut d’ancien joueur d’élite ayant joué pour l’Association Sportive de Aïn M’lila, l’Union sportive de Aïn Beïda, l’Union Sportive de Tébessa, et l’Association Sportive d’El Khroub.

Il est à préciser que Fouad Chiha, qui est née en 1970 à Aïn M’lila, est titulaire d’un baccalauréat en 1988, et d’une licence d’éducation physique et sportive en 1994, soit la première promotion de l’Institut de Constantine, qui a étudié à la Casbah au centre-ville de Constantine. Après avoir eu sa licence, le jeune sportif a suivi l’étude de maîtrise post-diplôme (1998/2001), où il a étudié sur l’effet du jeûne sur l’activité sportive, en particulier le football, car c’était l’une des premières études à prédire l’effet du Ramadan sur les préparatifs des athlètes et des footballeurs, lorsque le Ramadan coïncidait notamment avec la période allant du mois de juin jusqu’au mois d’Août. Son ascension ne s’arrête pas là, puisqu’en 2009, il obtient son doctorat en sciences de l’activité physique et sportive, en ayant pour thème la recherche de l’effet du jeûne sur les footballeurs, et vous remarquerez peut-être qu’entre le Magister et le doctorat, l’intervalle était de 7 ans, et cela, est dû au fait que sa recherche était soumise à l’aspect pratique, et donc elle n’était pas théorique ou dont le but est d’obtenir un certificat. Cela reflète une chose, lorsque vous étudiez à l’Institut d’éducation physique de Constantine, vous apprenez que la science précède le succès. Huit ans après, soit en 2017, Fouad Chiha décroche son diplôme de professeur: Professeur d’enseignement supérieur en sciences et activités d’éducation physique et sportive. Il est également détenteur d’un Certificat d’aptitude aux fonctions de formateur académique cafA. Il est à savoir également que notre professeur est instructeur au niveau de la CAF et la FIFA.

Par ailleurs, en tant que joueur,  Fouad Chiha a joué entre 1980/1994 pour l’Association Sportive de Aïn M’lila, dans la première division, où il a évolué dans toutes les catégories avant de jouer dans la catégorie senior, où il a participé au match de la Coupe d’Algérie contre la JSK. Entre 1994/2000,  il a joué pour l’Association Sportive d’Aïn M’lila, l’Union sportive d’Aïn Beïda, l’Union Sportive de Tébessa, et l’Association Sportive d’El Khroub.

Le parcours en tant qu’entraîneur :

2000/2001, l’Association Sportive d’Aïn M’lila, dans la division régionale

2001/2002, l’Association Sportive d’Aïn M’lila, durant la partie aller, était le plus jeune entraîneur de la première division.

2002/2003 l’Association Sportive d’Aïn M’lila, dans la division nationale du Centre-Est

2003/2018 Entre le Nedjm Riadhi Baladiat Grarem, l’Association Sportive d’Aïn M’lila, Ramadhan Djamel, Chelghoum Laïd, l’Association Sportive d’El Khroub, et le Amel Baladiat Chelghoum Laïd.

2018/2020 responsable de la formation, section préparateurs physiques à la Direction Technique Nationale (DTN)

Il convient de souligner par ailleurs, que la particularité de la carrière d’entraîneur de Fouad Chiha, c’est que chaque année il reçoit des offres de nombreuses équipes de toutes les divisions, en particulier de la deuxième division professionnelle ou amateur, mais de nombreuses offres sont rejetées, par respect, pour ces clubs étant donné que lorsqu’il préparait son Magister ou son Doctorat, il a priorisé le savoir. Ainsi, la raison qui l’a fait travailler dans de nombreuses équipes, ce sont les relations personnelles ou l’amitié qui le lient avec les présidents, notamment le président du Ramadhan Djamel, Oudhah, ou l’ancien président de Chelghoum Laïd, M. Zouag.

Son parcours en tant que formateur fédéral: Depuis 2012, il travaille comme formateur fédéral au sein de la Fédération algérienne de football et a supervisé la formation de nombreux entraîneurs FAF 1 / 2/3, et il travaille également au niveau de la Ligue de Batna et de Constantine. Comme il a également supervisé de nombreuses sessions de formation des joueurs internationaux, dont: Belmadi, Saïfi, Bougherra et autres. Pour le volet formation et recherche, notre jeune professeur,  a participé à de nombreuses formations à l’étranger, où il a eu des contacts avec de nombreux chercheurs dans le domaine du football notamment, en France, par exemple: Georges Cazorla, l’un des chercheurs les plus réputés dans le domaine de la contraception physique en France, ou Karim Chemali en Tunisie, et la liste est longue. Il ne faut pas oublier qu’il est enseignant chercheur (STAPS de Constantine), comme il est également à la tête du laboratoire d’analyse et d’excellence sportive de l’Université de Constantine (LEAPS), qui a effectué plusieurs recherches, dont les plus récentes sont des articles sur la forme physique, l’entraînement et le sport durant la période de confinement, auxquelles plusieurs de ses  amis et collègues doctorants, ont contribué, à travers des articles à partir desquels des propositions ont été soumises à la Direction technique nationale.

Enfin, Fouad Chiha,  a été également proposé pour occuper le poste du membre de la direction technique africaine, qui analyse les coupes africaines et présente des propositions sur les dernières évolutions enregistrées par le football africain.

Yahia Maouchi