France : Marine Le Pen et ses lieutenants lancent une cabale contre Karim Benzema

France : Marine Le Pen et ses lieutenants lancent une cabale contre Karim Benzema

En France, l’extrême droite n’apprécie guère le rappel de Karim Benzema en équipe de France en prévision de l’Euro. La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, et les ténors de son parti montent au créneau.

Après Stéphane Ravier, sénateur de Marseille, qui a suggéré à l’attaquant du Real Madrid de jouer pour l’Algérie, voilà que le numéro 2 du RN qui évoque une attitude déshonorante du joueur.

« Indépendamment (de son) talent footballistique sportif, il avait eu une attitude déshonorante (…) quand il a dit qu’il refusait de chanter la Marseillaise, quand il a dit que son pays c’était l’Algérie », a sifflé ce jeudi Jordan Bardella dans une déclaration sur Franceinfo.

La matriarche du parti d’extrême droite, et candidate à la présidentielle française de 2022, ne s’est pas empêchée de mettre son grain de sel. Marine Le Pen a estimé, en effet, que Karim Benzema ne portait pas « les valeurs qui sont (les siennes) ».

L’esclandre de Marine et ses fidèles ne concerne pas uniquement le joueur d’origine algérienne. Toujours sur Franceinfo, Jordan Bardella a estimé que choisir le rappeur Youssoupha pour l’hymne de la sélection française à l’Euro constituait une reculade face « à une partie racaille de la France ».

« Ça me choque qu’on choisisse quelqu’un comme cela pour représenter la France à l’Euro », a-t-il déploré.

Skander Boutaiba