France : solidarité avec une Algérienne et sa fille menacées d’expulsion

France : solidarité avec une Algérienne et sa fille menacées d’expulsion

A Toulouse, dans le sud-ouest de la France, un élan de solidarité autour d’une mère de famille de nationalité algérienne est en train de naître. Cette dernière ainsi que sa fille aînée sont menacées d’expulsion.

Ce mercredi, les parents d’élèves de l’école Pierre et Marie Curie, la section locale de la Fédération des conseils de parents d’élèves et le réseau éducation sans frontières (RESF) ont organisé un café pédagogique en soutien à Amal, dont les enfants sont scolarisés dans cet établissement.

Âgée de 40 ans et atteinte de la maladie de Crohn, selon La Dépêche, cette mère de cinq filles est arrivée seule en France en 2016. L’aînée de ses héritières, quant à elle, a obtenu son baccalauréat en 2018 avec mention.

Toutefois, la préfecture de la Haute-Garonne leur a adressées une obligation de quitter le territoire français (OQTF). « Un drame pour Amal qui souhaite s’installer à Toulouse, ‘pour trouver un travail, un logement décent, et sortir sans avoir peur de se faire arrêter par la police’ », explique la même source.

Le réseau RESF et la FCPE ont invité ce mercredi les parents d’élèves à signer une pétition pour défendre la situation de la quadragénaire dans le cadre de la campagne de sensibilisation #DeconfinonsLeursDroits.

A Deuil-la-Barre, une commune située dans le département du Val-d’Oise en région Île-de-France, un réseau de solidarité semblable s’est formé, mi-mars, pour éviter à une famille algérienne d’être expulsée.

Hamid, Chérifa et deux de leurs enfants, âgés de 10 et 13 ans, font également l’objet d’une OTQF. Grâce à ce soutien, le préfet du Val-d’Oise a annoncé aux soutiens de la famille son intention de réexaminer le dossier.

Skander Boutaiba

Articles récents

Articles similaires