France : un Algérien incendie un distributeur de journaux pour se faire expulser

France : un Algérien incendie un distributeur de journaux pour se faire expulser

Afin qu’il se fasse expulser du territoire français, un Algérien a mis le feu, le 4 juin dernier, à un distributeur de journaux dans la gare de Bois-Colombes, située dans le département des Hauts-de-Seine en région parisienne.

Âgé d’une trentaine d’années, l’homme, en situation irrégulière, a été interpellé par la police à 21h05, selon le site actu.fr. Il a été présenté, le 8 juin, en comparution immédiate devant un tribunal. « Je meurs d’envie de retourner chez moi en Algérie. Je n’ai plus de logement, j’ai perdu mon travail, je n’ai plus personne ici », a-t-il reconnu devant la juge.

Le trentenaire a expliqué avoir demandé au commissariat de Versailles de lui restituer son passeport en vain. Incendier donc un distributeur de journaux gratuits de la SNCF (Société nationale française des chemins de fer) était l’unique idée qui lui avait traversé l’esprit.

Le lendemain, au commissariat d’Asnières-sur-Seine, une autre ville de la région parisienne, l’individu a tenu les policiers en haleine. « Il insulte une gardienne de la paix en français et en arabe, oppose de la résistance à un autre fonctionnaire et le frappe, ce qui lui vaut un jour d’interruption de travail », indique le même site d’information.

Pour sa défense, le prévenu a dit que ce n’était pas son intention. « J’ai été provoqué et j’ai répondu », a-t-il soufflé.

Reconnu coupable, le jeune algérien, qui vit en France depuis 2017, a écopé de huit mois de prison avec un maintien en détention et une interdiction définitive du territoire français.

Skander Boutaiba