Fustigeant les pratiques de ce laboratoire : Le département de Benbahmed met à nu Novo Nordisk

Fustigeant les pratiques de ce laboratoire

Le département de Benbahmed met à nu Novo Nordisk

Hayet Youba

Le ministère de l’Industrie Pharmaceutique est décidé a mener une guerre sans merci contre les laboratoires pharmaceutiques qui créent la pénurie des médicaments dans le seul objectif des gains. De ce fait, la polémique qui a éclaté entre le département de Lotfi Benbahmed et Novo Nordisk continue d’enfler et le ministère n’a pas manqué, ce mercredi, de fustiger à nouveau ce laboratoire en réponse à sa réaction après les graves accusations dont il a fait l’objet concernant la pénurie d’insuline. Dans son communiqué, le ministère de l’industrie pharmaceutique persiste d’affirmer que Novo Nordisk a failli à ses engagements et en apporte les preuves. Citant les nombreux organes sur lesquels le ministère s’appuie pour assurer la régulation de la disponibilité et la qualité des produits pharmaceutiques, dont l’Observatoire National de veille sur la disponibilité des produits pharmaceutiques et la plateforme numérique pour le suivi des programmes prévisionnels d’importation, le ministère affirme que les accusations dont a fait objet Novo Nordisk « ne sauraient être définis d’allégations par une partie de surcroît déclarée défaillante à de multiples niveaux ». Et pour preuve, le laboratoire a fait objet d’une mise en demeure notifiée par l’Inspection Générale du Ministère de l’Industrie Pharmaceutique en date du 31 janvier 2022 suite à la rétention d’insuline. Les responsables de Novo Nordisk ont été convoqués à plusieurs reprises par la Direction de la Régulation et la Direction de la veille stratégique l’enjoignant à déposer les programmes d’importation en 2021 et à les réaliser en 2022 afin d’assurer l’approvisionnement du marché national. Les programmes d’importation ont été soumis à Attestation de régulation, toutes signées une fois déposées. A cela s’ajoutent, affirme le département de Benbahmed, les nombreux Procès-Verbaux de l’Observatoire National sur la disponibilité attestant de phénomène de rétention et de tension persistante tel que relevé par les acteurs du marché appuyés par une dénonciation officielle de l’Association des Distributeurs Pharmaceutiques ADPHA qui a fait état d’une vente concomitante systématique pratiquée par les services commerciaux dudit Laboratoire.

Le ministère a rappelé, par la suite, que Novo nordisk n’est pas à sa première défaillance. Pour n’avoir pas respecté ses engagements en terme de production d’insuline en Algérie, le laboratoire avait été interdit d’importation entre 2001 et 2003. En 2012, il a signé un contrat avec Saidal pour produire les insulines Novo nordisk dans l’unité Saidal . Mais non seulement  aucune production d’insuline ne sera réalisée sur ce site mais Novonordisk reprendra le marché PCH de Saidal par de l’Importation. En 2019, de nouveau, un mémorandum d’entente est signé pour une Joint-Venture Novonordisk /Saidal devant voir la création d’une unité de production d’insuline à Boufarik. Plus de 23 ans après ses premiers engagements aucune production d’insuline n’a été réalisée par Novo nordisk en Algérie. Novonordisk se suffira de réaliser uniquement une unité de montage de stylos servant à injecter l’insuline . Le comble, selon le ministère de l’industrie pharmaceutique est que Novo nordisk « présentera ce terrain concédé par l’état Algérien comme un apport pour valoriser ses parts dans le cadre de la future association avec l’entreprise publique Saidal ». Face à tous ces dépassements et incohérences dudit laboratoire, le ministère indique se réserver le droit « d’user de toutes les mesures et voies prévues par la législation et la réglementation en vigueur à l’encontre de toute personne physique ou morale qui userait de diffamation de manipulation de l’opinion ou de lobbying contraires aux intérêts de l’économie nationale et de la préservation de la santé de nos concitoyens. » Pour rappel, le premier responsable du secteur a clairement indiqué, il y a quelques jours, que certains laboratoires pharmaceutiques, comme Novo Nordisk, ont tendance à ne pas respecter leurs engagements. Ce qui n’a pas manqué de faire réagir le laboratoire affirmant qu’il ne s’agit là que d’allégations. La réponse du ministère de l’industrie pharmaceutique a été, on ne peut plus claire puisqu’elle a mis à nu le laboratoire et ses pratiques.

H.Y.

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,330SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles