Huit tonnes de cannabis ont été saisies durant l’année 2019

Elles ont été effectuées par les services de la police

Huit tonnes de cannabis ont été saisies durant l’année 2019

La consommation de drogue dans notre pays est un phénomène qui prend quotidiennement des proportions inquiétantes.

Partager des frontières terrestres avec le pays qui est considéré comme le plus grand producteur de cannabis au monde est souvent payé au prix fort, quoique les services de sécurité soient tout le temps sur le qui-vive.

En témoignent les quantités saisies durant l’année écoulée, uniquement par les services de la sûreté nationale.

En effet, lors d’un point de presse tenu ce mercredi 24 juin, à l’Ecole supérieure de police « Ali Tounsi » (Châteauneuf), à l’occasion de la journée internationale de lutte contre la drogue, le commissaire divisionnaire, Djamel Guessoum, chef de la lutte contre le trafic illicite de stupéfiants à la DGSN a révélé que pas moins de huit tonnes de cannabis ont été saisies durant l’année 2019.

Les services de police ont également saisi durant la même période, 1.677.646 comprimés psychotropes, 304 grammes d’héroïne et 10 kg de cocaïne. 32 266 affaires ayant un lien avec la consommation et le trafic de drogues ont traitées été par les services de la police en 2019.

Ils ont été 39.684 individus à avoir été arrêtés et déférés devant les juridictions compétentes. Détaillant toujours le bilan de saisies des drogues effectuées par les services de la sûreté nationale, le commissaire divisionnaire Djamel Guessoum a fait part de la saisie, durant les cinq premiers mois de l’année en cours de près de trois tonnes de cannabis, de 985.014 comprimés psychotropes et d’un kg de cocaïne.

19 340 affaires en lien avec la consommation et le trafic de drogue impliquant 23 200 individus ont été traitées par la police nationale, selon le même officier qui a « salué » l’implication citoyenne dans la lutte contre le trafic de drogue à travers les appels vers les numéros verts de la DGSN.

Farid Houali

LIRE AUSSI:

http://lapatrienews.dz/enterrement-de-me-laifa-ouyahia-belhimer-sen-prend-aux-medias/