Il a été reçu par le président Tebboune : Ibrahim Ghali met en garde  contre la détérioration de la situation des droits de l’Homme dans les territoires occupés

Il a été reçu par le président Tebboune : Ibrahim Ghali met en garde  contre la détérioration de la situation des droits de l’Homme dans les territoires occupés

Le Président de la République,  Abdelmadjid Tebboune, a reçu ce jeudi, le Président de la République arabe sahraouie démocratique, Ibrahim Ghali au siège de la présidence de la République.

Dans une déclaration à la presse au terme de cette audience, qui s’est tenue à la veille de la célébration par les Sahraouis du 54ème anniversaire de la proclamation de la RASD -27 février 1976),  Ibrahim Ghali a affirmé avoir, tenu à féliciter le président Tebboune pour le retour de l’Algérie sur la scène diplomatique régionale et internationale.

« Nous avons également évoqué la situation politique et sécuritaire prévalant dans le voisinage, notamment après l’agression marocaine et sa violation du cessez-le- feu à El Guerguerat, le 13 novembre dernier », a-t-il ajouté.

Chose qui a obligé, encore une fois les Sahraouis à reprendre les armes et ainsi poursuivre son combat jusqu’au recouvrement de son indépendance et sa souveraineté sur l’ensemble des territoires du Sahara Occidental.

« Et c’est une réaction toute légitime, après 30 ans d’attentes et de promesses vaines et sans suite de la part de la communauté internationale », a ajouté le président sahraoui.

C’est aussi, a-t-il dit,  une réponse ferme au Maroc qui continue d’entraver le processus de règlement onusien ainsi que l’organisation d’un référendum d’autodétermination et à fuir ses responsabilités et ses engagements vis-à-vis des résolutions onusiennes.

Abordant la question  des droits de l’Homme dans les territoires occupés du Sahara Occidental, le président sahraoui, SG du Polisario, a réitéré son appel à la communauté internationale à intervenir pour protéger les civils sahraouis contre la répression marocaine, mettant en garde la détérioration de la situation vécue ces derniers jours dans les zones occupées de la République sahraouie en raison de l’escalade des actes de violences et de représailles menés par les autorités d’occupation marocaines contre les civils sahraouis.

M.M.H