Il a tiré sa révérence aujourd’hui : Athmane Belouizdad, dernier maillon du groupe des 22 

Il a tiré sa révérence aujourd’hui : Athmane Belouizdad, dernier maillon du groupe des 22

Athmane Belouizdad s’est éteint aujourd’hui à l’âge de 92 ans. Il était le dernier maillon qui maintenait le groupe des 22 historiques, en lien tangible avec le présent.

Athmane a quitté très jeune les bancs de l’école pour s’investir dans la lutte contre la colonisation, en adhérant à l’Organisation spéciale de l’Organisation Spéciale, (OS, ou branche militaire du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques MTLD), que son frère ainé, Mohamed a fondé en février 1947 et dirigé jusqu’elle soit démantelée par l’armée française en 1950.

Convaincu que l’Algérie ne recouvrera son indépendance que par la voie des armes, il a rejoint le Comité révolutionnaire pour l’unité et l’action (CRUA) en 1954, puis a intégré rapidement les 22 révolutionnaires, qui préparaient le déclenchement de la guerre de libération nationale 1er novembre 1954 (Mohamed Boudiaf, Larbi Benmhidi, Mustapha Benboulaid, Didouche Mourad, Rabah Bitat, Abdelhafid Boussouf…). Le jeune Athmane a été chargé de fomenter l’attaque contre la centrale électrique du port d’Alger. Il a été arrêté aussitôt, torturé et condamné à la perpétuité.

Pendant presque soixante ans, Athmane Belouizdad a vécu dans la discrétion, gérant une modeste confiserie dans le quartier de la capitale, qui porte le patronyme de sa vaillante famille. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, l’avait, néanmoins, sorti de sa retraite en juin 2020, en lui accordant audience au Palais d’El-Mouradia. Il l’avait reçu dans le cadre des consultations qu’il avait menées auprès des personnalités politiques, de la famille révolutionnaire et de la société civile sur les mesures, qu’il souhaitait engager pour l’édification de la nouvelle République.

Soulef B.  

 

Twitter La Patrie News

Articles récents

Articles similaires