Il avait convoqué une réunion afin de discuter le Plan d’action du Gouvernement : Les sénateurs FLN disent « non » à Baâdji

Il avait convoqué une réunion afin de discuter le Plan d’action du Gouvernement : Les sénateurs FLN disent « non » à Baâdji

Abou  El-Fadhl Baâdji, fait encore semblant d’ignorer que  nul ne veut plus de lui à la tête du FLN.

Lâché par bon nombre des cadres du parti, le SG de l’ex parti unique n’a plus aucune « autorité » sur les sénateurs du FLN.

Ces derniers ont en effet, lui ont tout bonnement signifié leur niet catégorique d’assister à une réunion convoquée pour demain lundi 20 septembre, comme pour ordre du jour, débattre du Plan d’action du Gouvernement qui sera présenté  le lendemain (mardi 21 septembre) par le  Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane aux membres du Conseil de la nation.

« Abou  El-Fadhl Baâdji ne représente que sa personne. On ne lui reconnaît aucune autorité », nous dit en effet un des sénateurs FLN joint ce dimanche soir comme pour résumer le « désaveu » du SG du FLN.

« Il n’a pas de légitimité », a encore ajouté notre interlocuteur qui parle à cet effet « d’ex SG du FLN ». Lequel parti « qui sera bientôt restitué » à se dires, à ses « véritables militants », pas les « intrus ».

Pour rappel, le siège du FLN sur les hauteurs d’Alger a connu une « journée mouvementée » en ce 09 septembre lorsque les « pros » et les « opposants » de Baâdji se sont donnés en spectacles.

Des « baltaguia » avaient même été « enrôlés », donnant lieu à des échanges de coups entre les deux camps.

Le pire a été évité de justesse suite au déploiement rapide et massif des forces de l’ordre.

Le même jour, il a été décidé le retrait de confiance à Abou El-Fadhel Baadji.

Une l’instance de coordination est née dans la foulée pour « gérer » les affaires du  parti.

Les jours à venir, seraient assurément « plus chauds » au FLN. Attendons pour voir…

Dj. Am