Il perd sa majorité absolue face à la percée de la gauche unie et score historique du RN : Victoire au goût de défaite pour Macron

Il perd sa majorité absolue face à la percée de la gauche unie et score historique du RN

Victoire au goût de défaite pour Macron

En France, les élections législatives ont chamboulé les cartes. Le camp Macron a donc perdu la majorité absolue face à la forte percée de la gauche unie et le score historique du Rassemblement national. Selon les résultats définitifs du ministère de l’Intérieur, 245 députés ont été élus sous la bannière présidentielle, 135 pour la Nupes et 89 pour le RN. Les Républicains sauvent les meubles avec 61 sièges. Des 15 ministres candidats d’Emmanuel Macron, trois ont perdu leur pari et devront donc démissionner du gouvernement. La secrétaire d’État chargée de la Mer, Justine Bénin, a été la première à se savoir éliminée. Elle a été battue (41,35%) dans la deuxième circonscription de Guadeloupe, par son adversaire « divers gauche » Christian Baptiste (58,65%). Promue à la tête de l’important ministère de la Santé, Brigitte Bourguignon, a été aussi battue dans la 6ème circonscription du Pas-de-Calais, face à son adversaire du Rassemblement national (RN) Christine Engrand. Bien qu’Emmanuel Macron l’ait mis en avant, pendant la campagne présidentielle, le nouveau ministère de la Planification écologique se retrouve sans ministre puisque selon les résultats définitifs, la nouvelle ministre, Amélie de Montchalin, a été battue dans la 6ème circonscription de l’Essonne (46,64%) par son adversaire de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES), Jérôme Guedj (53,36%). L’abstention a atteint dimanche 53,77 % au second tour des élections législatives, en hausse de plus d’un point par rapport au premier tour (52,49 %). Il s’agit là d’une « Gifle », « claque », « défaite humiliante », « désaveu cinglant », la presse française n’a pas hésité à user de tous les mots forts ce lundi matin pour qualifier le revers subi aux législatives par le camp du président Macron, qui devra apprendre à composer. « Le quinquennat qui s’ouvre ressemble à une terra incognita pour Emmanuel Macron », a estimé Paul Quinio dans Libération.

H.Y./ agences

Voici la nouvelle Assemblée nationale française

Le ministère français de l’Intérieur a publié, dans la nuit de dimanche à lundi, les résultats définitifs du second tour des législatives. En conséquence, voici la nouvelle répartition des sièges :
Ensemble (coalition macroniste : Renaissance, MoDem, Agir et Horizons) : 245 députés
Nouvelle Union populaire écologique et sociale : 131 députés
Rassemblement national : 89 députés
Les Républicains : 61 députés
Divers gauche : 22 députés
Régionaliste : 10 députés
Divers droite : 10 députés
Divers centre : 4 députés
Union des démocrates et des indépendants : 3 députés
Droite souverainiste : 1 député
Divers : 1 député

 

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles