Il recevra 1,13 milliard de dollars du FMI : Le Liban pourrait « enfin » respirer

Il recevra 1,13 milliard de dollars du FMI : Le Liban pourrait « enfin » respirer

Le ministère libanais des Finances « recevra, jeudi prochain, 1,135 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI), à un moment où le pays connaît une pénurie de devises », selon  des médias locaux. .

L’agence de presse nationale a en effet, a rapporté ce lundi, que le ministère des Finances a été informé par le FMI qu’il recevra 1,135 milliard de dollars le 16 septembre, des droits de tirage spéciaux (DTS, Special Drawing Rights).

Le montant qui devrait être transférer, «  représente la quote-part des DTS pour 2021, et sa valeur est de 860 millions de dollars. Tandis que celle de 2009 est de 275 millions de dollars, à déposer sur le compte de la Banque du Liban », explique-t-on de même source.

Le Conseil des gouverneurs du FMI avait déjà approuvé début août de l’année dernière une distribution générale de l’équivalent de 650 milliards de dollars d’unités des droits de tirage spéciaux (456 milliards d’unités) à ses membres, afin de soutenir la liquidité mondiale.

Le DTS est un avoir de réserve international créé en 1969 par le FMI pour compléter les réserves de change officielles de ses pays membres.

En 2009, le FMI a mis en œuvre une démarche similaire pour soutenir la liquidité pendant la période de crise financière mondiale, dans le but de relancer les économies.

Le Liban souffre d’un effondrement systémique des taux de change de la monnaie locale et d’une baisse significative de l’abondance de la masse monétaire étrangère, ce qui a conduit à l’impossibilité de subvenir aux besoins du pays en produits de base importés, en particulier en carburant, médicaments et farine.

L’Union européenne (UE) a d’ailleurs, appelé le nouveau gouvernement libanais à mettre en place des réformes de toute urgence ainsi qu’à conclure un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) afin de stopper l’effondrement du pays.

«Voilà ce sur quoi le nouveau gouvernement doit se concentrer, avec le soutien actif du Parlement et des autres institutions publiques», selon un communiqué publié par la délégation de l’UE au Liban.

La délégation a également mis l’accent sur le fait que les autorités libanaises doivent lancer les préparatifs pour la tenue l’année prochaine des élections municipales, législatives et présidentielles, tout en assurant que celles-ci soient libres, justes et transparentes.

L’UE a réitéré «son soutien au peuple libanais dans ses efforts pour surmonter les défis auxquels le pays est confronté».

Le Liban s’est doté vendredi d’un nouveau gouvernement après 13 mois d’attente marqués par d’interminables tractations politiques ayant aggravé une crise économique inédite qui a fait sombrer des millions de Libanais dans la pauvreté.

Le nouveau gouvernement dirigé par Nadjib Mikati tient, ce lundi, son premier Conseil des ministres.

R.I/Agences