Importante réunion interministérielle consacrée aux projets de Gara Djebilet et de phosphate

Importante réunion interministérielle consacrée aux projets de Gara Djebilet et de phosphate

Au ministère de l’Énergie et des Mines, une importante réunion interministérielle s’est déroulée ce lundi 2 août. Elle a été présidée par Mohamed Arkab, ministre de l’Énergie et des Mines.

La réunion s’est déroulée en présence du ministre des Travaux publics, celui des Transports, celui des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique et celui de la Transition énergétique et des Énergies renouvelables.

Étaient également présents à cette réunion : le secrétaire général du ministère des Finances et les cadres des ministères concernés, indique un communiqué du ministère de l’Énergie et des Mines.

« Cette réunion s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de développement et de valorisation des ressources minières en Algérie, ainsi que de la mise en œuvre des grands projets structurants conformément aux orientations du président de la République », explique le communiqué.

Bien évidemment, les projets concernés sont l’exploitation du gisement de fer de Gara Djebilet (Tindouf) et le mégaprojet d’exploitation et de transformation du phosphate à l’est du pays (Tébessa, Souk Ahras, Annaba et Skikda).

« Au cours de la réunion, M. Arkab a fait une présentation détaillée sur les deux projets dans le but d’élaborer un plan national multisectoriel. Le but étant de « coordonner harmonieusement entre tous les ministères, d’œuvrer au développement de nouveaux projets et de mettre en place les infrastructures de base liées aux deux projets, telles que l’alimentation en énergie, la réalisation du réseau routier et les chemins de fer, la disponibilité des ressources en eau et les approvisionnements financiers », détaille le communiqué.

« Les ministres ont unanimement reconnu, lors de cette réunion, l’importance et la nécessité de réaliser ces projets stratégiques en raison de leur impact positif sur le pays et sur les citoyens, notamment en ce qui concerne la satisfaction des besoins nationaux en matières premières », conclut le ministère.

Skander Boutaiba