Importation de véhicules neufs : Belhimer s’exprime à nouveau

Importation de véhicules neufs : Belhimer s’exprime à nouveau

Le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer a affirmé aujourd’hui que de nouvelles mesures seront introduites incessamment pour permettre l’importation  du plus grand nombre de véhicules dès que possible et au coût le plus bas possible, indiquant que le dossier d’importation et de fabrication de véhicules n’a pas fonctionné comme prévu.

Belhimer a expliqué que l’Algérie a connu sous les gouvernements précédents certaines expériences en matière d’importation et de fabrication de voitures qui ont des implications sur leurs résultats aujourd’hui.

Le porte-parole du gouvernement a déclaré dans une interview accordée à « Sahem Media » que : « Ces politiques publiques ont coûté au Trésor public d’énormes sommes d’argent sans atteindre les objectifs souhaités, du fait que certains hommes d’affaires contrôlaient le dossier », a déclaré M. Belhimer, soulignant que le gouvernement actuel avait reconsidéré l’ensemble du système juridique lié au dossier automobile, qu’il soit lié à l’importation ou au montage.

Toutes ces mesures et procédures ont conduit, selon le ministre, à la régulation de l’activité des concessionnaires de véhicules neufs par la publication du décret exécutif qui précise les conditions et modalités d’exercice de leur activité.

A cet effet,  et comme le souligne le porte-parole du gouvernement, certains amendements de ce décret visaient principalement à réduire les documents exigés dans le dossier et à simplifier les procédures administratives : «dans le but d’accélérer le rythme de l’étude des dossiers par la commission ministérielle conjointe créée à cet effet. »

En plus d’autres conditions que les concessionnaires sont tenus de respecter afin de pouvoir importer le plus grand nombre de véhicules, le plus rapidement possible, et au coût le plus bas possible.

Yahia Maouchi