Incendies  à Tizi-Ouzou : Prés de 1000 agents pompiers mobilisés sur place

Incendies  à Tizi-Ouzou : Prés de 1000 agents pompiers mobilisés sur place

La direction générale  de la Protection Civile a mobilisé pas moins de 900 agents pompiers notamment dans la wilaya de Tizi-Ouzou où plus d’une trentaine d’incendies ont débuté lundi soir, faisant selon un bilan provisoire cinq morts.

Les unités de la protection civile sont à pied d’œuvre pour maitriser  ces feux, a indiqué, ce mardi 10 aout,  Nassim Bernaoui, responsable de la communication à la direction générale de la Protection Civile ajoutant que les vents forts  compliquent la tâche des pompiers.

Grace aux efforts des éléments de la Protection Civile, l’hôpital d’Ain El-Hammam  a échappé aux flammes, a souligné le capitaine Bernaoui  dans une déclaration pour la télévision Nationale, rappelant que pas moins de 900 engins ont été mis à la disposition des unités de la PC.

D’autres  départs de feu ont été enregistrés dans au moins 14 autres  wilayas comme Jijel, Bouira, Sétif, Khenchela, Guelma, Bejaïa, Bordj Bou Arreridj, Boumerdès, Tiaret, Medea, Tébessa, Blida et Skikda.

Une délégation ministérielle avec à sa tête le ministre de l’Intérieur et des Collectivités Locales Kamel Beldjoud  s’est déplacée dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

La délégation, qui a présenté les condoléances du président de la république et du gouvernement aux familles des victimes, s’est rendue à Ath Yenni, une commune qui a vécu une nuit apocalyptique et de panique lorsque des villages se sont retrouvés piégés par les feux et où on déplore deux morts dont une jeune fille.

La délégation s’est rendue également à Takhoukht, où un important incendie à cerné la région durant la nuit de lundi à mardi, causant la fermeture de la route suite à la chute d’arbres brûlés.

Les trois ministres, dont la visite toujours en cours, se sont enquis de la situation afin de prendre les mesures urgentes qui s’imposent.

Début juillet, des incendies similaires ont ravagé pas moins de 1.500 hectares de forêts notamment dans la wilaya de Khenchela.

Lors du Conseil des ministres tenu fin juillet dernier, le président  de la République Abdelamdjid Tebboune a ordonné l’élaboration d’ un projet de loi punissant les auteurs d’incendies avec des peines allant jusqu’à 30 ans de prison ferme, voire la perpétuité si l’incendie a causé la mort d’individus.

R.M