Incendies de forêt : le ministre de la Santé au chevet des enfants brûlés à la clinique Pierre et Claudine Chaulet à Alger

Incendies de forêt : le ministre de la Santé au chevet des enfants brûlés à la clinique Pierre et Claudine Chaulet à Alger

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a rendu, ce mardi, visite aux enfants brûlés suite aux incendies de forêt dans la wilaya de Tizi-Ouzou, lesquels ont été reçus à l’établissement hospitalier spécialisé dans le traitement des brûlures d’enfants, Pierre et Claudine Chaulet (Alger).

Le ministre a fait savoir, selon l’APS, qui rapporte l’information,  que sa visite aux enfants blessés à la suite des récents incendies de forêt était «programmée», après la visite du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, aux blessés adultes à l’hôpital de Douera, dans le but de s’enquérir des conditions d’accueil et de prise en charge des blessés juste après leur transfert de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Il a ajouté que les équipes médicales de l’hôpital de Douera et de la clinique «Pierre et Claudine Chaulet» avaient déplacé à l’hôpital de Tizi-Ouzou pour prêter main forte, suite à quoi il a été décidé de transférer 10 enfants à la capitale afin de recevoir les soins nécessaires par des brûlologues.

 Se rendant dans diverses salles de soins où il s’est entretenu avec personnel médical, le ministre s’est dit «rassurant» sur la qualité des soins prodigués en faveur des enfants dans cet établissement spécialisé dans les brûlures, ajoutant avoir constaté «avec satisfaction» la disponibilité de l’accompagnement psychologique notamment pour les enfants par une équipe spécialisée et expérimentée dans la gestion de telles situations issues de catastrophes majeures.

Le ministre a également salué l’élan de solidarité dont font preuve les Algériens depuis le premier jour des incendies, soulignant que les autorités sanitaires «se sont également empressées de fournir d’importants équipements à savoir des camions chargés de quantités importantes de médicaments au profit des wilayas de Béjaïa et Tizi-Ouzou, tout en les dotant de quantités supplémentaires de concentrateurs d’oxygène en plus de celles initialement programmées et ce, après que l’incendie a entouré  certains centres de santé».

Et d’ajouter que «tous les moyens matériels et moraux ont été assurés pour la prise en charge des blessés jusqu’à leur rétablissement».

De son côté, Pr. Abchiche Mohand Ramadane a affirmé que la clinique Pierre et Claudine Chaulet avait reçu 10 enfants issus de Tizi-Ouzou qui ont subi des brûlures à des degrés divers, dont un décédé à l’âge de 10 mois, alors qu’il y a actuellement deux enfants dans le service de réanimation, ajoutant que les autres (7 enfants) bénéficient d’un suivi médical et psychologique continu.

Le maintien de ces patients au niveau de la clinique a pour but de les écarter de la pression qu’ils ont subie à l’hôpital de Tizi-Ouzou, explique le professeur.

R.N