Incident militaire en mer Noire entre la Russie et le Royaume-Uni

Incident militaire en mer Noire entre la Russie et le Royaume-Uni

Selon la Russie, un bombardier de type Su-24 et des navires de son armée ont procédé à des tirs préventifs, mardi dernier, contre un destroyer britannique, le HMS Defender, qui était entré dans ses eaux territoriales en mer Noire.

Un communiqué publié ce mercredi par le ministère russe de la Défense affirme que l’incident s’est produit au large de Sébastopol en Crimée. Une information aussitôt démentie par Londres.

Selon le communiqué, le destroyer de l’armée britannique n’a pas réagi à un avertissement poussant un navire russe de patrouille frontalière et un avion Su-24M à tirer des coups de semonce. En conséquence de quoi, il a dû quitter les eaux russes, mettant fin à l’incident.

De son côté, le Royaume-Uni a contredit la version russe précisant que le vaisseau naviguait en eaux internationales. Les tirs, dont la Russie parle, ont eu lieu dans le cadre d’un exercice, a assuré un communiqué de la Royal Navy.

Toutefois, le ministère russe de la Défense a annoncé la convocation de l’attaché militaire de l’ambassade britannique à Moscou.

Skander Boutaiba