Industrie pharmaceutique: La  coopération algéro-chinoise mise en exergue

Industrie pharmaceutique: La  coopération algéro-chinoise mise en exergue

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Djamel Lotfi Benbahmed a examiné, ce mardi, avec l’ambassadeur de la République populaire de Chine en Algérie, Li Lianhe, la coopération bilatérale ainsi que les voies du renforcement et de la promotion des relations stratégiques dans le domaine de l’industrie pharmaceutique.

Lors de cette rencontre tenue au siège du ministère, les deux parties ont «examiné les mécanismes à même de développer la coopération bilatérale, particulièrement en matière de lutte contre la pandémie du coronavirus (Covid-19), à travers la production de l’oxygène médical et du vaccin anti-Covid», a indiqué le ministère sur sa page Facebook.

La rencontre a permis aux deux parties de présenter les approches nécessaires à la poursuite de la relation stratégique et qualitative qui lie les deux parties, notamment dans le secteur de l’industrie pharmaceutique, ajoute-t-on de même source.

Dans ce sens faudrait-il le souligner, les relations « historiques » entre Alger et Pékin, se sont renforcées en ces temps de crise sanitaires.  Les Chinois ont d’ailleurs été, l’un des premiers (et rares) à envoyer du matériel de protection et de produits sanitaires de la à l’Algérie,  pour contenir le Covid-19.

Non seulement. Les Chinois ont été également disposés à accompagner notre pays, dans la fabrication (locale)  du vaccin anti-Covid.

Une délégation d’experts chinois est d’ailleurs arrivée, le 24 juillet dernier,  pour inspecter les équipements et les matériels destinés à la production du vaccin anti-Covid «Sinovac», au niveau de l’unité du Groupe «Saïdal». 2,5 millions de doses de vaccins anti-Covid y seront fabriquées dés septembre prochain.

Notons également que le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a fait état le 19 juillet dernier, d’un accord avec le conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi pour la mise en place d’un calendrier permettant la concrétisation des accords stratégiques, soulignant que les deux pays sont animés par une forte volonté de propulser le partenariat.

Dans une déclaration au terme d’une audience que lui a accordée le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a souligné que l’Algérie et la Chine étaient «deux pays amis et partenaires, liés par une confiance et un soutien mutuels», ajoutant que l’amitié sino-algérienne «résistera aux mutations survenant sur la scène internationale où les crises se multiplient de plus en plus».

Face au Coronavirus, le ministre chinois des Affaires étrangères a rappelé que les deux pays «se soutiennent mutuellement pour surpasser les difficultés», notamment à la faveur de la «coopération étroite» en place en matière de riposte à la pandémie.

Il a exprimé, à cet égard, la disposition de son pays à poursuivre les opérations d’acheminement des vaccins anti-Covid-19 en Algérie. «Nous feront tout en sorte pour fournir les vaccins, en quantité suffisante, et ce tant que la partie algérienne en aura besoin et jusqu’à éradication définitive de la pandémie», a assuré le chef de la diplomatie chinoise.

Dj. Am

Articles récents

Articles similaires