Innovation : le groupe Biopharm dépose son premier brevet d’invention

Innovation : le groupe Biopharm dépose son premier brevet d’invention

Le groupe pharmaceutique algérien, Biopharm, a annoncé ce jeudi 17 juin le dépôt de son premier brevet d’innovation auprès de l’Institut national algérien de la propriété industrielle (INAPI).

« Ce brevet porte sur la conception et la mise au point d’un système automatique de drainage des eaux de condensation dans les centrales de traitement d’air utilisées dans la climatisation des ateliers de production et en particulier dans l’industrie pharmaceutique ou agroalimentaire », détaille le communiqué.

Le groupe fondé par Abdelmadjid Kerrar explique que l’évacuation des eaux de condensation se faisait « au mieux de manière semi-automatique via des pompes immergées dans des bacs de rétention ».

Par conséquent, l’automatisation de cette opération sera plus que bénéfique pour maintenir un rythme de production élevé. « Selon les premières estimations effectuées au sein de notre entreprise, le gain escompté équivaut à une moyenne de deux à trois jours d’activité par mois, ce qui est tout à fait considérable », souligne le communiqué.

D’ordinaire, plusieurs arrêts ponctuent la production au quotidien en raison de la nécessité de procéder à une vidange des bacs de rétention. Une manœuvre qui « ne peut se faire qu’avec l’arrêt total de la centrale ».

Pour Biopharm, cette invention témoigne de « l’ingéniosité et de la clairvoyance » de ses équipes techniques. « Nous tenons ici à les féliciter et à rendre hommage à leurs capacités d’innovation », ajoute le communiqué.

Enfin, le groupe pharmaceutique révèle qu’il prévoit de se déployer au niveau du continent africain à moyen terme.

Skander Boutaiba