Insécurité routière : Les indicateurs au rouge !

Insécurité routière : Les indicateurs au rouge !

Les accidents de circulation en Algérie sont devenus si communs qu’il ne se passe pas un jour sans que l’on dénombre des accidents qui, pour la plupart, engendrent fatalement des décès et des blessés.

Face à cette situation alarmante, la Délégation nationale de la sécurité routière (DNSR) a dressé un bain inquiétant.

La DNSR a en effet, fait état dans un bilan rendu public «dans le cadre de la sensibilisation quant au phénomène d’insécurité routière» d’une hausse de tous les indicateurs de l’insécurité routière en Algérie, par rapport à la même période de l’année écoulée ». Ce qui donne des résultats à la limite de l’inadmissible.

Un total de 14601 accidents corporels a été enregistré, en hausse de plus de 38 %. Le nombre de morts a également augmenté de 27,44 %, atteignant lors des sept premiers mois de l’année en cours 1974 morts, et celui des blessés est passé à plus de 37%, atteignant durant la même période 19576 blessés.

S’agissant des principaux indicateurs de sécurité routière durant la période de référence, le bilan précise que la catégorie des jeunes âgés entre 18 et 29 ans est la plus impliquée dans ces accidents, avec 5150 accidents corporels, soit 35,27 % du nombre global des accidents enregistrés.

Les enfants et les jeunes âgés de moins de 29 ans viennent en tête des victimes des accidents de la route, avec 914 morts ne dépassant pas 29 ans, soit 46,30 % du nombre global des victimes, contre 11386 blessés durant la même période, soit un taux de 58,16 %.

Ainsi, les titulaires de permis de conduire de moins de 05 ans ont été à l’origine de 6234 accidents, soit 42.69% du total de conducteurs impliqués.

Comme justificatif à cet état de fait, la DNSR évoque  « le faible niveau de formation, outre le jeune âge des conducteurs expliquant d’ailleurs leurs comportements irresponsables sur la route ».

L’état des routes peut également influer sur les accidents de circulation en ce sens que selon la DNSR qui indique dans son document que l’autoroute Est-Ouest et la RN 01 (Alger-Tamanrasset) enregistrent les plus lourds bilans avec respectivement 300 et 141 accidents.

Les deux routes ont connu une hausse en nombre d’accidents par rapport aux sept (7) premiers mois de l’année 2020 avec un taux de 12.06% sur la RN 01 et 01% sur l’autoroute Est-Ouest. Par ailleurs, la RN 02 reliant Oran -Tlemcen demeure l’axe routier le plus sécurisé avec 05 accidents.

  Ferhat Zafane