Investissements : Yassir réalise une levée de fond de 30 millions de dollars

Investissements : Yassir réalise une levée de fond de 30 millions de dollars

Yassir annonce dans un communiqué dont nous avons reçu copie avoir réalisé une levée de fonds de l’ordre de 30 millions de dollars. « Les fonds ont été levés auprès d’un large éventail d’investisseurs, parmi eux  WndrCo, DN Capital, DX Ventures (branche d’investissement de Delivery Hero), Kismet Capital, Spike (Stanford Alumni) ventures et Quiet Capital, Endeavour Catalyst (fonds de co-investissement d’Endeavour), FJ Labs, Venture Souq, Nellore Capital, Moving Capital (AKA le Uber Alumni Investment Club) ». le même communiqué ajoute que  « Parmi les investisseurs providentiels notables figurent Cleo Sham, ancien directeur des opérations chez Uber en Europe et en Chine, Thomas Layton, président d’Upwork et fondateur d’Opentable et Metaweb, Rohan Monga, ancien COO de Gojek et Hannes Graah, ancien vice-président de Spotify et Revolut ». et d’ajouter que « Lancée en 2017, Yassir est rapidement devenue un marketplace multi-services de confiance dans la région du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie) et compte aujourd’hui plus de 3 millions d’utilisateurs ». Elle offre de nombreux services à la demande tels que le VTC et les services de livraison, qui génèrent des revenus pour plus de 40 000 partenaires qui incluent des chauffeurs, des livreurs, des commerçants, des FMCG et des grossistes A terme, l’objectif est d’utiliser cet écosystème pour offrir des services de paiement à tous les acteurs de ce marché dans une région où une grande majorité de clients et de commerçants restent non bancarisés ou utilisent rarement des services de paiement. Le cofondateur de Yassir, Noureddine Tayebi, a expliqué comment ce financement permettra à l’entreprise d’investir stratégiquement dans sa croissance. Noureddine, titulaire d’un doctorat de Stanford et originaire d’Alger avec plus de 10 ans d’expérience en entreprises et en entrepreneuriat dans la Silicon Valley, de retour dans sa région natale, a également commenté la mission de l’entreprise. « Yassir n’est pas qu’une entreprise pour moi. Elle a été fondée avec une quadruple mission. Premièrement, nous voulons créer un modèle de réussite de startup technologique 100 % local qui sera imité par d’autres et plus encore par les membres de l’équipe Yassir. Deuxièmement, nous voulons responsabiliser les talents locaux et, plus particulièrement, les talents techniques qui quittent souvent la région, principalement vers l’Europe, pour poursuivre des études ou trouver un emploi. En fait, nous embauchons des ingénieurs dans chaque pays où nous opérons pour étendre cette mission. Ensuite, nous voulons rendre la vie des gens facile. En fait, Yassir veut dire facile en arabe ! Enfin, nous souhaitons insuffler des valeurs sociales via nos produits telles que la confiance et l’entraide». Bonne route à Yassir et à ses concepteurs, dans tous les sens du terme…

R.E.

Articles récents

Articles similaires